Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002
Poly-Games 2020

Poly-Games 2020

Les étoiles sont alignées, les Grands Anciens sont de retour. Ce Grand Ancien en particulier répond au nom indicible de Poly-Games, convention de jeux sise à Sierre, dans le Valais suisse.

La première édition a eu lieu il y a plus de 25 ans et a connu de multiples incarnations, notamment sous le nom de Fête du Jeu. Elle a aussi connu une interruption de presque cinq ans, mais la voici qui revient, dans une configuration quelque peu réduite par rapport à ses folles années.

En effet, Poly-Games a réinvesti une de ses salles historiques, celle de l’Aslec, juste à côté de la gare. Une grande salle avec une douzaine de tables, un espace bar et restauration, aussi avec quelques tables, au rez de chaussée; une plus petite salle avec une demi-douzaine de tables et deux-trois salles « individuelles » pour le jeu de rôle à l’étage.

C’est peu, mais c’est déjà pas mal pour faire redémarrer la machine. Au reste, le samedi – seule date à laquelle j’ai pu passer – était déjà bien plein. On y croisait un mélange de « vieux de la vieille » – dont un certain nombre de vétérans de l’ère Plié en deux – et de plus jeunes. Notamment beaucoup d’enfants de joueurs.

Poly-Games, c’est typiquement la « convention de club »: un événement régional (voire local), organisé par un club de jeux – en l’occurrence, Le Génie de la Lampe. Il fut un temps où la convention recrutait bien au-delà des frontières, avec la présence d’une délégation du fanzine belge Mach die Spuhl. Ce n’est plus trop le cas maintenant, même si j’ai eu un joueur belge à ma table (mais c’était un hasard).

Du coup, j’y suis resté l’après-midi du samedi, pour faire une partie de Freaks’ Squeele et boire des bières avec les potes. Par contre, c’est clair que s’il y avait du jeu de rôle, l’accent était plutôt mis sur les jeux de plateau, avec notamment une grosse quantité de boîtes mises à disposition des joueurs.

Comme mentionné, c’était aussi un événement familial, avec pas mal d’activités prévues pour des familles et aussi des parties un peu plus « party games », comme un Burger Quiz emmené par un tenancier en costume.

C’est bien cool de voir ressurgir un tel événement. C’est un peu dommage qu’il ait lieu à la saison froide (j’aimais bien quand c’était en mai-juin) et il y a sans doute encore quelques question d’organisation à régler, mais c’est déjà sympa. Longue vie à Poly-Games 2.0!

J’ai mis une petite galerie de photos en ligne sur Flickr, sous licence Creative Commons.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Poly-Games 2020”

%d blogueurs aiment cette page :