Prisma: You Name It

Visiblement, Tool est à la mode. Prisma, un groupe suisse de métal progressif (que je n’ai découvert que via un site français, c’est dire si je suis à la ramasse question actualités musicales), vient de sortir You Name It, son deuxième album, avec des gros morceaux d’influences tooliennes dedans.

Mais attention: Prisma ne privilégie pas vraiment le côté sombre, torturé et quelque peu intimiste de son modèle, mais plutôt le côté sombre, torturé, brutal et extraverti. Dans You Name It, ça ne fait pas semblant: ça balance du watt par camions!

En onze morceaux plutôt courts (entre trois minutes et demie et huit minutes) et un peu moins d’une heure, le groupe envoie de la patate électrique, à commencer par “Epigone”, “Broker” ou “Seceder”, qui se développe tout au long de ses huit minutes.

Le défaut, c’est que parfois, c’est qu’à force de privilégier l’énergie, la créativité pêche un peu et on a droit à des morceaux un peu trop brutaux et pas assez progressifs à mon goût. C’est le cas de “8” ou “Alpha Fiasko”, par exemple.

En un mot: intéressant. You Name It colle d’un peu trop près à son modèle pour réellement fascinant, mais Prisma est un groupe qui sait de quoi il parle et comment l’exprimer au mieux. Si on aime la facette plus brutale de Tool, c’est un album que je recommande.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Prisma: You Name It”

%d blogueurs aiment cette page :