Project Creation: Dawn on Pyther

Il arrive parfois que les chemins de la découverte soient pavés de bonnes intentions contrariées; les bonnes intentions, il semble, sont un excellent matériau de construction routière. Dans le cas de l’album Dawn on Pyther, de Project Creation, c’est Acritarche qui en avait parlé sur un forum rôliste comme étant proche de la musique d’Ayreon. C’est un peu exagéré.

Project Creation est un des multiples groupes d’Hugo Flores, un compositeur et multi-instrumentiste portugais, ce qui prouve que le prog n’est pas uniquement une affaire de Polonais, d’Anglais et de Suédois fous. Dawn on Pyther semble être la suite d’un premier album (commandé mais pas encore reçu), Floating World, et donne dans le métal progressif alambiqué.

Par “alambiqué”, je veux dire que même moi qui ai une certaine habitude des constructions musicales tordues et des décrochages bizarres, je m’y perds un peu. On dirait que Flores fait exprès de partir là où on ne l’attend pas, un peu comme ce chanteur français dont le nom m’échappe (et dont je me fous un peu, d’ailleurs) aux Guignols de l’Info. En temps normal, ce serait plutôt sympathique, sauf que trop, c’est vraiment trop!

Si l’on excepte ces désagréments, Dawn on Pyther est un album très intéressant. Je suppose que la ressemblance avec Ayreon vient plus de la démarche que du style musical, qui ressemble à une version métal de Pure Reason Revolution. La présence de vocaux féminins et les reprises d’un thème tout au long de l’album apportent une touche sinon originale, du moins très plaisante.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :