Quand l’industrie se fout de la charité (et des blogueurs aussi)

C’est via le blog La couture des Gros Manches que j’ai découvert la dernière en date de nos (trop) chers amis de l’industrie: le foutage de gueule sous fond de charité.

En gros, l’idée est la suivante: si vous, éminent blogueur (pas moi, donc: on a dit “éminent”), écrivez un article vantant les mérites de tel marchand de yaourt, ledit marchand de yaourt en question s’engage à offrir dix repas gratuits aux Restos du Cœur.

En d’autres termes, elle paye dix euros le publi-reportage. Qui plus est, dix euros déductibles à 75% des impôts.

Ça s’est vu.

(Image du domaine public, via Wikimedia Commons)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :