Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)
Tigres Volants

Quo vadis Tigres Volants ?

À part les habituelles bouffes / beuveries et les compétitions de vannes à deux balles et de jeux de mots foireux, ce séjour parisien a également été l’occasion pour 2 dés sans faces de se pencher sur Tigres Volants et, surtout, son avenir en tant que gamme.

Du point de vue de l’univers, la gamme de Tigres Volants est terminée avec le livre de base : tout est dedans. Certes, on peut délayer la sauce, mais la vérité est qu’il n’y a pas de « trou noir » qui nécessiterait un supplément ; les divers suppléments précisent et développent, mais n’ajoutent fondamentalement rien.

D’un point de vue ludique, c’est une autre histoire : le gros défaut de Tigres Volants est qu’il ne propose que de vagues pistes pour y jouer. À la question « que peut-on jouer ? », la réponse traditionnelle est « tout » ; autant dire « rien ».

Ce qui manque, c’est une campagne ; la bonne nouvelle, c’est ce sur quoi je suis en train de travailler, la mauvaise est que ce n’est sans doute pas le genre de campagne dans la gamme a besoin.

Ce n’est pas exactement le genre de réponses qui font plaisir, mais c’est vrai. Je n’ai jamais pensé Tigres Volants dans l’optique d’une gamme et, du coup, ça se voit dans les suppléments, qui partent un peu dans tout les sens : un coup à Copacabana, un saut chez les mercenaires de la Frontière, une visite chez un clan stellaire eyldarin…

Donc, maintenant quoi ? J’ai une campagne qui est en cours d’écriture (Devoir de mémoire), mais qui ne se concentre pas vraiment sur les idées-force de l’univers. Elle reste très terranocentrée et, qui plus est, orientée pour un certain type de personnages, même avec les adaptations que j’y apporte ces temps.

La campagne-lupanar est peut-être en fait plus adaptée : elle fait appel à des personnages venant d’horizons aussi variés que nécessaire, les envoie à travers la Sphère dans un coin paumé, les jette au milieu d’une crise interplanétaire majeure et les confronte également à plein de cultures différentes. En plus, il y a du sexe.

Mais bon, si ça se trouve, la campagne idéale n’est pas encore écrite, ni même conceptualisée et je me berce d’illusions. Laissez-moi encore un peu dans cocon, on verra quand je serai moins fatigué.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

13 commentaires sur “Quo vadis Tigres Volants ?”

%d blogueurs aiment cette page :