Radio-Erdorin, saison 3, épisode 5

Cet article est le numéro 30 d'une série de 40 intitulée Radio-Erdorin

Bon, on y est. Le moment tant craint est arrivé: je n’ai rien de particulier à dire sur le nouvel épisode de Radio-Erdorin. En effet, cette émission pour mai 2020, que je viens de terminer, n’a pas connu d’accident particulier.

(Sauf le crash machine qui a fait planter la carte vidéo, ce qui m’a valu une première version du fichier complètement glitchy.)

Vous allez rire: il m’aura donc fallu deux ans pile pour arriver à ce résultat. En effet, le tout premier épisode, hormis le teaser, a été publié début juin 2018. C’était le bon temps. Ou pas.

Pour être très honnête, il y a encore des trucs à régler. Mais c’est surtout dans ma tête: je procrastine gravement, que ce soit pour l’écriture du script, la préparation des éléments d’habillage de l’épisode ou le tournage proprement dit. J’aurais pu avoir fini cet épisode depuis une semaine, à l’aise.

À ce stade, je suis en train de me dire qu’il faudrait que je me trouve des nouveaux défis, parce que la routine, c’est bien, mais c’est potentiellement chiant.

Déjà, il faudrait que je sache si le format est le bon. Vous me direz, si on en juge par l’absence de public, c’est moyen. Certes, il a doublé sur le dernier épisode, mais « doublé » signifie qu’il a dépassé les 200. Pas de quoi faire péter le champagne (surtout que je n’aime pas le champagne).

Cela dit, je pense que l’absence de public tient pas mal au fait que le sujet de l’émission est obscur (« la musique qu’un vague chroniqueur prog/metal aime bien ») et que je ne suis pas non plus à fond dans la promo du truc.

Je sais que j’ai déjà posé la question, mais comme je n’avais pas beaucoup eu de réponses (lire: aucune), je relance: si vous deviez changer des choses dans Radio-Erdorin, ce serait quoi?

On est d’accord que si vous me répondez « le style musical », je vais vous rire au nez. Au mieux.

J’avais déjà pensé à séparer la partie concert de la partie albums. Éventuellement proposer des interviews, mais pour le coup, c’est un domaine dans lequel je ne suis pas certain d’être très à l’aise.

Bon, en attendant la FOULE de suggestions, vous pouvez toujours voir l’épisode du mois, sur YouTube et sur Peertube. Dans les petites nouveautés amusantes, vous constaterez que les vidéos profitent désormais de la fonction de chapitrage de YouTube. De rien, ça me fait plaisir.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, saison 3, épisode 4Radio-Erdorin, saison 3, épisode 6

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

11 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin, saison 3, épisode 5”

  1. Des améliorations ? Oui changer la speakerine avec en bonus un vêtement enlevé à chaque album. Te concentrer sur les albums que j’aime et que je ne connais pas encore au lieu de te disperser 😉 Et pourquoi pas des interviews express en vidéo ? Sinon ne change rien, tes chroniques sont très sympas. Pour le nombre d’abonnés ne te met pas martel en tête, effectivement la musique dont tu parles n’est pas forcément mainstream et les progheads ne sont pas si nombreux que ça.

    Répondre
  2. Pas grand chose à changer. Perso plus d’albums moins de concerts ça me va (dans le sens séparer les deux), mais honnêtement tu te feras iech pour pas grand chose.

    Et ouais, Age of Aquarius, c’est vraiment, vraiment bon. Du genre à écouter en boucle psychotique.

    Répondre
    • En fait, surtout, n’arrête jamais 😀

      J’ai découvert tellement de groupes fantasmagoriques grâce à tes chroniques que ma vie musicale est passée du néandertalien musical aux Temps Modernes (ouais j’ai encore quelques siècles à rattraper 😀 ).

      Le truc c’est que perso, j’en ai rien à braire des recommandations d’un type X sur le net, que je ne connais ni d’Ève ni d’Adam, que j’ai jamais croisé dans la vie, etc. C’est mon côté vieucon réac, probablement. Je dois être un retrogeek. Bref.

      Continue, on t’aime.

      Répondre
  3. On ne peut toujours pas s’abonner par le bouton avec une instance peertube mais par mastodon…j’ai finalement ouvert un compte PT pour mettre des vidéos

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :