Red Sparowes: The Fear Is Excruciating, But Therein Lies The Answer

Je vais être bref: le nouvel album des Red Sparowes, au titre toujours aussi délicieusement kilométrique de The Fear Is Excruciating, But Therein Lies The Answer, est à peu près tout ce que l’on peut attendre de ce groupe de post-rock instrumental californien. Rien de moins, mais rien de plus non plus.

Pas que ce soit en soi une mauvaise chose. Enfin, en tous cas pour moi, c’est un style que j’aime bien, à base d’ambiances plombées et saturées de textures à la guitare, invoquant des paysages de friche industrielle au crépuscule, le tout développé avec une certaine lenteur non dénuée d’application. Reste qu’on ne peut pas dire que ce soit le chemin le moins fréquenté: à peu près tout le monde et son chien est déjà passé par là.

Qu’en dire de plus? C’est le genre d’album qui ne peut que ravir les fans du genre et faire hausser les épaules du reste du monde. Il est très sympa, bien exécuté et truffé de mélodies brillantes, mais sonne à mes oreilles sans la moindre originalité.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Red Sparowes: The Fear Is Excruciating, But Therein Lies The Answer”

%d blogueurs aiment cette page :