Relativité culturelle et bande passante

Cet article est le numéro 4 d'une série de 4 intitulée Tanzanie 2007

Rien de mieux qu’une connexion à un débit rappelant furieusement les modems 56K de nos grands-mères pour se rendre compte que, décidément, on n’est plus dans le Kansas.

Et je ne vous parle même pas des coupures de courant.

(Note: la geekitude, c’est quand on va en Tanzanie et qu’on blogue sur des questions de bande passante.)

Naviguer dans cette série

Sur la route de Moshi

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :