Retour sur le retour sur Tigres Volants lite

Ça va devenir le gag récurrent le plus lent du monde: pas loin d’un an après en avoir précédemment reparlé, à l’occasion du prix JdRÃ 2009 qu’il avait gagné, me revoici à travailler sur Tigres Volants lite. Cette fois-ci, c’est grâce/à cause d’un retour fait par un récent joueur de Tigres Volants, du nom de YoYo (nom connu de la rédaction et des lecteurs de son blog).

Pour faire court, il a bien aimé le système, mais soulève quelques problèmes, notamment dans la résolution des combats. À vrai dire, je les soupçonnais également, mais je n’avais jamais réussi à me passionner suffisamment longtemps sur ce système pour arriver à voir ce qui ne colle pas. Ce qui, en soi, est un comble, mais les faits sont là: Tigres Volants lite est pour moi une sorte de bac à sable pour idées rôlistiques idiotes, pas forcément un projet super-sérieux auquel je consacre beaucoup de temps.

Du coup, je me suis relancé un peu sur le bazar. Il en faut peu pour me motiver, somme toute. Après avoir regardé le système sous diverses coutumes, je pense avoir trouvé une solution pour les combats, en rassemblant attaques et dommages en un seul jet: on ajoute donc les dommages de l’arme, éventuellement la Force de l’attaquant en cas d’attaque au contact, et on soustrait la Résistance du défenseur et, le cas échéant, la protection de ses défenses. Du coup, les armes n’ont plus qu’une caractéristique: les dommages, plus éventuellement des avantages qui annulent un bonus ou un malus.

Il faut encore que je peaufine les détails, parce que c’est le genre de modification qui a plus d’un impact dans le reste du corpus — pourtant réduit — des règles et, surtout, que je teste le bazar. C’est la partie la moins évidente: quand je joue, c’est le plus souvent en convention; dans ce cas, je ne cherche pas à faire jouer à Tigres Volants lite, mais à Tigres Volants tout court. C’est donc pour cela que je suis aussi enthousiaste à recevoir des retours sur le système, surtout s’ils sont globalement positifs.

Reste que le gros point noir, c’est le scénario. Et ça, c’est 100% de ma faute et, si ça se trouve assez symptomatique de la relation entre Tigres Volants (et, surtout, son auteur) et la science-fiction. YoYo dixit, c’est un scénario qui pourrait se dérouler à notre époque sans que ça change grand-chose; de mon point de vue, ce n’est pas tout à fait vrai, car une grande partie de l’ambiance joue sur le fait que les personnages se retrouvent en Fédération des hautes-terres, une des nations les plus honnies de l’univers de Tigres Volants, et découvrent le décalage entre le discours officiel, les rumeurs sanieuses et la réalité derrière le masque.

Mais c’est vrai que ça manque de vaisseaux, de stations spatiales et de lasers qui font piou! piou! dans l’espace. Le fait que l’ambiance générale de Tigres Volants n’ait que peu de rapport avec ce folklore est un détail.

Il faudra donc que je songe à un autre scénario d’intro pour Tigres Volants lite; cela va sans doute dire adapter un autre de mes scénarios de convention, par exemple La Dame de fer saute sur Trian, un vieux classique qui fonctionne toujours bien.

Donc, j’espère bientôt avoir une RC3 de Tigres Volants lite, mais ne retenez pas trop votre respiration: on n’en est pas encore là et je ne manque pas de projets annexes…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 commentaires sur “Retour sur le retour sur Tigres Volants lite”

%d blogueurs aiment cette page :