Saga: Sagacity

Ah, Saga! Toute ma jeunesse… Du coup, quand sort un nouvel album, comme ce Sagacity, je suis de nouveau tout fébrile – et souvent un peu déçu. Mon problème, c’est que les Canadiens ont somme toute assez peu évolué depuis ces quinze dernières années. À l’écoute de cet album, j’en viens même à me demander s’il ne faut pas parler d’auto-pastiche.

Ce d’autant plus que le digipack s’accompagne de Saga Hits, un album live enregistré en Allemagne et qui compte une belle brochette de vieux morceaux – genre, une bonne moitié de In Transit, plus quelques babioles plus récentes. Et, disons-le, la proximité est assez dérangeante, un peu comme voir Star Wars épisodes IV et I à la suite.

Du coup, Sagacity souffre de la comparaison. Déjà, si j’y retrouve les sonorités classiques de Saga, il n’y a un peu que cela; ça manque d’audace. Ça se sent notamment dans le rythme des morceaux, qui sont un peu tous dans le mid-tempo plus ou moins mou. Je trouve assez parlant qu’un titre comme “Wake Up” n’arrive qu’à la moitié de l’album – encore que “Go With the Flow”, premier morceau à vraiment remuer, soit en quatrième position.

Après, on trouve aussi quelques bizarreries, comme “Press 9”, qui laisse penser que Saga ne se prend plus vraiment au sérieux, si tant est que ce fut un jour le cas. C’est clair qu’après plus de trente-cinq ans de carrière presque ininterrompue – quand je disais “toute ma jeunesse”, je ne plaisantais pas –, on doit voir les choses avec un peu de recul.

Sans être mauvais, ni même médiocre, Sagacity peine tout de même à me convaincre. C’est un album sympathique – même si je soupçonne que ce sentiment doit beaucoup à une nostalgie mal assumée – mais qui ne renouvelle pas vraiment le groupe.

Bonus-vidéo (mais avec juste du son): “Let It Slide”

https://www.youtube.com/watch?v=GxCitUgzn9Y

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :