Secrets of the Sky: Pathway

Secrets of the Sky: Pathway

En général, quand Angry Metal Guy parle de post-metal, je tends l’oreille. Ainsi, quand le site a chroniqué positivement l’album Pathway de Secrets of the Sky, j’ai rangé l’article dans mon tiroir virtuel à suivre, même si je n’avais jamais entendu parler de ce groupe américain.

Secrets of the Sky vient de Californie, contrée plus connue pour ses rappeurs et ses surfeurs que pour sa scène post-rock/metal. Ce qui est un tort, car le groupe est plutôt doué dans le tissage à la guitare d’ambiances lourdes et de contrepoints mélancoliques.

Et donc, un téléchargement plus tard, ce Pathway est dans ma liste d’écoute: treize pistes, un peu plus de quarante-cinq minutes, et des morceaux plutôt longs entrecoupés d’intermèdes d’une minute. Le format n’est pas banal.

Tout au long de l’album, Secrets of the Sky oscille entre post-rock planant et post-metal plus brutal, avec de multiples arrêts entre les deux. dans l’absolu, c’est plutôt bien fait, même si j’avoue parfois être décontenancé par le grand écart musical, lorsqu’un “Fosforos” bien méchant fait suite au très atmosphérique “Garden of Prayers”.

Mais ce genre de surprise est fort heureusement plus l’exception que la règle. Secrets of the Sky rappelle pas mal les vieux Bathory (période Twilight of the Gods) dans ses composition à la fois plombées et aériennes.

Ne vous fiez donc pas à l’illustration façon “module D&D des années septante”: Secrets of the Sky propose, avec Pathway, un excellent album oscillant post-rock mélancolique et post-metal brutaliste.

Et, pour vous en convaincre, je vous propose non pas une, mais trois vidéos tirées du dernier album:

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :