Sirenia: Perils of the Deep Blue

Dans la série des groupes “comme son nom (et sa pochette) l’indique”, aujourd’hui les Norvégiens de Sirenia, dont le nouvel album, Perils of the Deep Blue, est une illustration quasi-parfaite du métal symphonique à voix féminine.

On a droit à tous les arguments du genre: un groupe au taquet derrière une chanteuse à la voix claire et un chanteur alternant voix claire et growls, des thèmes inspirés par les légendes nordiques et la fantasy, et une production à grand spectacle. Le tout donne un album de treize pistes et septante-huit minutes, rien que.

La bonne nouvelle, c’est que Sirenia ne se contente pas de surfer sur la vague (qui, depuis le temps, ressemble plus à un frémissement), mais intègre dans sont métal symphonique quelques éléments indus/électro (notamment dans “Decadence” ou “Blue Colleen”) que l’on trouve dans des groupes plus récents, comme Blood Stain Child ou Elyose.

C’est le petit plus qui fait que Perils of the Deep Blue n’est pas juste un énième album de métal symphonique à chanteuse, mais une production qui se hisse à la hauteur des meilleurs albums du genre (et des très bons albums de métal de l’année, en général).

Ce qui ne l’empêche pas de présenter, à côté de ces pointes d’originalité (toutes relatives, certes) des morceaux qui sont plus respectueux de l’orthodoxie métalo-symphonique, comme “Seven Widows Weep” (grosse intro chorale) ou “My Destiny Coming To Pass”.

Sirenia nous gratifie également de deux pistes chantées en Norvégien, histoire de faire exotique, dont le magnum opus “Stille Kom Døden” au final rappelant Paradise Lost.

Au final, Perils of the Deep Blue est un album de métal symphonique qui sort du lot par sa très bonne qualité et sa très grande variété. Je ne sais pas trop ce que valent les autres albums de Sirenia, mais celui-ci est très bon et je le recommande chaleureusement (c’est de saison) aux amateurs du genre.

Bonus: la vidéo de “Seven Widows Weep”:

http://www.youtube.com/watch?v=dGCxgJFjnZw

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Sirenia: Perils of the Deep Blue”

%d blogueurs aiment cette page :