Sky Architect: Excavations of the Minds

Double surprise avec Excavations of the Minds, du groupe de rock progressif hollandais Sky Architect: d’une part, un album qui est du prog tout ce qu’il y a de plus standard (par opposition aux mélanges de genres plus ou moins opposés et/ou assumés) et, d’autre part, un rock progressif qui n’est pas une énième tentative de faire plus vintage que du vintage. Ça me change. Un peu.

Certes, il y a dans cet album une grosse quantité d’influences et de sons “classiques” – King Crimson vient en premier à l’esprit – mais l’écriture est résolument moderne. Qui plus est, l’identité musicale de Sky Architect semble très cohérente: en écoutant Excavations of the Mind, on n’a pas l’impression d’avoir une compilation de douze groupes jouant six morceaux, ce qui est parfois le cas avec les p’tits jeunes qui débutent et qui ont envie de faire tout et n’importe quoi – et du coup finissent par faire n’importe quoi.

Sans être furieusement originale, la musique de Sky Architect a son caractère propre et des morceaux qui ne semblent pas tirés des fonds de tiroir d’un quelconque Grand Ancien du progozoïque inférieur. Une majorité de longs morceaux – à commencer par les quatre parties de “A Deep Chasm” qui totalisent près de vingt minutes – permettent au groupe de déployer toute sa technicité. Et, à ce niveau, ça ne fait pas semblant: pour un premier album, c’est du rock prog de très haute volée! À côté de ça, on a des petits lâchage qui partent un peu dans tous les sens, comme “Russian Wisdom”.

Si cet album devait pour moi avoir un défaut, c’est que je ne suis pas un gros fan de ce genre de style. Dans la même catégorie, on trouve un groupe comme Beardfish qui, bien qu’adulé par toute la progosphère, m’a systématiquement barbé. Fort heureusement, Sky Architect évite une grande partie des éléments qui m’agacent et ces Excavations of the Minds est une très bonne surprise.

On peut se faire une idée sur le site du groupe, qui ne propose que de courts extraits (une minute) des morceaux de l’album. Les experts en la matière noteront finalement la pochette, signée Mark Wilkinson – à qui on doit notamment les pochettes des premiers albums de Marillion.

Sky Architect signe avec Excavations of the Minds un excellent premier album, qui devrait surprendre plus d’un auditeur blasé. Genre, moi, malgré ma non-fanitude stylistique du genre.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :