«#Smartarded» (NoéNautes, tome 1), de Pouhiou

«#Smartarded» (NoéNautes, tome 1), de Pouhiou

Ces temps-ci, je me suis lancé dans la lecture sur Wattpad et, après le très bon One Minute, je me suis attaqué – entre autres – au #Smartarded de Pouhiou, premier tome du cycle des NoéNautes.

Je connais Pouhiou par ses vidéos Et mon cul, c’est du Pouhiou? et par son engagement dans le monde du libre. Ses œuvres sont d’ailleurs disponibles sous licence CC0, ou « domaine public vivant ».

Ici, il s’agit de fiction, pour être plus précis, de fantastique. À l’origine publié sous la forme d’une feuilleton quotidien de 800 mots minimum, il est désormais sur Wattpad, où l’auteur a eu l’humour de catégoriser le texte en « chicklit ».

OK, y’en a aussi, mais cette histoire a autant de points communs avec un slashfic Twilight que, mettons, un San-Antonio avec un Simenon.

Déjà, le narrateur s’appelle Enguerrand (enfin, en théorie) et, de son propre aveu, c’est un sale con. Un ingêneur, spécialisé dans la mise au point de systèmes destinés à rendre la vie plus compliquée.

L’interface sans retour tactile des façades d’autoradio, c’est lui; les progiciels incontournables et imparables, c’est lui aussi; les sachets de café à « ouverture facile », encore lui.

C’est aussi un NoéNaute, un des rares êtres capables de voir le monde des idées – la noosphère – et le modifier. Ils sont huit, ils se détestent tous et le narrateur est le dernier en date à s’être révélé, ce qui lui vaut plein d’ennuis et un ange gardien du nom de Fulbert.

Ou Martin. Ou Hugo, ce n’est pas clair. Spoiler: ils couchent ensemble.

Je n’irais pas jusqu’à dire que #Smartarded est une franche réussite, mais je me suis beaucoup amusé à le lire. Dans le genre « narrateur non fiable », Enguerrand l’ingêneur et ses plans foireux – un vrai PJ – se pose un peu là. Il ne cesse de répéter que ce n’est pas une histoire vraie, ce qui bien évidemment renforce l’impression que ça l’est.

À vrai dire, tous les personnages sont amusants et compensent le côté un peu bateau de la conspiration d’élus dotés de pouvoirs hors du commun. Je suppose que Pouhiou compte d’ailleurs jouer là-dessus et faire quelques nœuds dans les clichés du genre.

Je suis moins enthousiaste sur l’avalanche de hashtags présents dans le texte. J’ai conscience que ça fait partie du style du narrateur mais, objectivement, je trouve ça franchement lourd, à la longue. Le côté feuilleton écrit à l’arrache transparaît aussi pas mal dans l’intrigue, par moment bancale.

Le pan très pro-LGBT du roman – au moins un personnage gay, un autre gay ou bi et un troisième trans – sans fard et un peu cru risque de rebuter les esprits les plus prudes. Je dois avouer que je n’étais pas toujours à mon aise, mais bon, je prends sur moi.

Avec un ton soutenu, des personnages bien délirants et une intrigue, euh… intrigante, #Smartarded est une lecture sympathique. Pour les rôlistes, il y a un petit côté INS/MV.

En tous cas, il donne envie de lire la suite – qui n’est pas encore disponible sur Wattpad, mais sur le site de Pouhiou (deux autres titres à ce jour).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :