Soirée bien secouée rock/métal à l’Undertown de Meyrin

Samedi soir, c’était soirée métal genevois-mais-pas-que (pas que genevois et pas que métal non plus) à l’Undertown de Meyrin. Selon l’expression consacrée – surtout par moi, mais je l’ai volée originellement au Joe Bar’s Team – vous avez raté, c’était génial!

OK, j’exagère un peu, mais c’était quand même très sympa et le fait que seuls une quarantaine de personnes avaient fait le déplacement pour voir cinq groupes – Hellsight, les Mudcats, Les NRV, The Burden Remain et les Erkonauts – est limite honteux. Et encore: je soupçonne qu’une bonne moitié du public était composé des membres des autres groupes.

Moi, j’y étais, caméra au poing, et je me suis bien éclaté – et pas seulement à prendre des photos. Des cinq, je ne connaissais guère que les Erkonauts (un autre groupe qui m’aurait intéressé, Derivate, avait été annoncé dans un premier temps, mais n’a finalement pas pu venir), mais je n’ai au final pas regretté la soirée.

Il faut dire que les groupes avaient en commun, sinon un style musical commun – qui allait du rock’n’roll plus ou moins classique au thrash-metal progressif – du moins une propension à faire une musique qui remue bien.

Hellsight (heavy-metal, Genève) en concert à l'Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Hellsight (heavy-metal, Genève) en concert à l’Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

On commence par Hellsight, du heavy-metal à l’ancienne – genre New Wave of British Heavy Metal – exécuté avec brio par des petits jeunes de Bernex qui n’étaient sans doute pas nés quand j’allais voir Iron Maiden en concert. La valeur n’attendant pas le nombre des années, ils maîtrisent le genre à la perfection.

Mudcats (rock'n'roll, genève) en concert à l'Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Mudcats (rock’n’roll, genève) en concert à l’Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Suivent les Mudcats, autre groupe genevois qui propose du rock’n’roll – enfin, plutôt du hard-rock bien carré, bien classique, et très péchu. Le groupe arrive en configuration power-trio pour cause de défection de second guitariste, mais ça ne se sent absolument pas. Grosse patate et bonne ambiance.

Les NRV (punkabilly, Genève) en concert à l'Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Les NRV (punkabilly, Genève) en concert à l’Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Autre trio, celui-ci donnant dans le punkabilly, Les NRV débarquent sur scène en combi orange de prisonnier US (rapport à leur prochain album, qui s’intitulera Repris de justice) et qui enchaîne à grande vitesse un set composé pour moitié de morceaux originaux et de reprises, parmi lesquelles « Antisocial » et le générique des « Tortues Ninja »; ça ne s’invente pas.

The Burden Remains (thrash-prog, Fribourg) en concert à l'Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

The Burden Remains (thrash-prog, Fribourg) en concert à l’Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Pour sortir de la préférence nationale, la scène accueille The Burden Remains. Venu de Fribourg, voici un groupe de thrash-metal progressif; amis de la dissonance cognitive, bonjour! Je n’aime pas le thrash-metal, mais comme j’aime beaucoup le métal progressif, il y a des bouts que j’aime beaucoup, notamment dans la structure des morceaux.

The Erkonauts (progressive punk metal, Genève) en concert à l'Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

The Erkonauts (progressive punk metal, Genève) en concert à l’Undertown de Meyrin, 19 septembre 2015

Pour finir, The Erkonauts, que l’on ne présente plus. Enfin, que je ne présente plus, parce que ça fait juste trois fois que je les vois en moins d’un an. Le concert est un peu contrarié par un son quelque peu… comment dire? Brut de décoffrage. Mais bon, on s’en fout un peu, ça va avec le style punkoïde du métal bien déjanté du groupe.

Le pas de bol, c’est que la batterie de mon appareil photo a rendu l’âme au tout début du concert des Erkonauts. Je n’ai pu prendre qu’une seule photo avec, et encore: elle était floue. Du coup, j’ai dû m’en remettre à l’iPhone pour finir le travail avec des résultats, disons, sub-optimaux – comme vous pouvez le constater ci-dessus.

J’ai quand même réussi à prendre quelque clichés sympas, que je mettrai en ligne dès que mon commanditaire – j’y suis allé en fonction presque officielle de photographe – m’aura donné le feu vert.

EDIT: photos en ligne sur Flickr, toujours sous licence Creative Commons.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Hellsight dit :

    Hello!
    Merci beaucoup pour ta review! On espère te recroiser sur une prochaine date!
    A bientôt,
    Hellsight

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :