“Soonish”, par Kelly et Zach Weinersmith

"Soonish", par Kelly et Zach Weinersmith

Quand on parle de l’avenir, on parle souvent des technologies qui vont changer le monde ou de celles qui vont le transformer en pur cauchemar. C’est rare qu’un livre prenne le parti de faire les deux. Ce livre s’intitule Soonish et il est signé par Kelly et Zach Weinersmith.

Kelly Weinersmith est docteur en biologie, spécialiste des parasites. Zach, son époux, est connu sous le nom de Zach Weiner comme l’auteur du webcomic Saturday Morning Breakfast Cereal. Oui, on peut faire plein de blagues idiotes à partir de cette situation de départ. Et, d’ailleurs, dans Soonish, le duo ne s’en prive pas.

Déjà, Soonish (que l’on peut traduire par “environ bientôt”) est blindé d’illustrations et de petits strips pour illustrer chapitres et paragraphes – voire une seule phrase idiote. Mais le texte ne se prend pas non plus très au sérieux et joue beaucoup avec les références pop-cultures, les idées stupides façon Jackass et même avec les noms des intervenants. Bon, j’avoue qu’avec Docteur Elvis, je l’aurais sans doute aussi fait.

Le livre est divisé en trois sections: l’univers (voyages dans l’espace, minage d’astéroïdes), les trucs (fusion nucléaire, matière programmable, construction robotisée, réalité augmentée, biologie de synthèse) et vous (médecine de précision, bio-impression et interface cerveau-machine), plus un cimetière d’idées non retenues.

Chaque chapitre explique la technologie en question, pourquoi c’est cool, où on en est maintenant et pourquoi ça pourrait foutre un beusier sans nom. Comme le duo d’auteurs est composé d’une scientifique, le sujet est étudié de façon solide et comme il compte également un non-scientifique, ça reste lisible par le commun des gens qui n’y pannent rien à la science (= moi).

En fait, le principal reproche que je ferais à Soonish, c’est qu’il n’est pas très ambitieux dans ses technologies. C’est un petit peu le défaut de l’exercice: à force d’être réaliste, ça fait moyennement rêver. J’aurais aimé que les chapitres aient en plus un ou deux paragraphes plus poussés sur les thème “dans 20, 50 ou 100 ans…”

Mais ce n’est pas très grave, parce qu’en l’état, c’est un bouquin plutôt cool avec plein d’idées intéressantes – pas révolutionnaires non plus, mais ça permet de poser des attentes réalistes sur des trucs que l’on a tendance à nous survendre. Et, pour les auteurs d’anticipation, c’est pas mal pour un test de réalisme sur lesdites idées intéressantes.


Also published on Medium.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :