SoulenginE: Mind Colours

Comme quoi tout arrive: ce Mind Colours, des Italiens de SoulenginE est une découverte enthousiasmante à mettre au crédit de Progarchives. Bon, je suis un peu méchant, mais mes derniers achats sur la recommandation de ce site s’étant souvent révélés décevants, je me méfiais.

Alors, certes, le rock progressif de SoulenginE n’est pas furieusement original, rappelant un peu ce qui se faisait au début des années 1980 (les tous débuts du néo-prog, avec les premiers Marillion, iQ ou Pendragon), mais dans un style modernisé, quasi instrumental et surtout très enthousiaste. Ce qui est enthousiaste m’enthousiasme souvent.

Mind Colours propose neuf morceaux de longueur moyenne, pour un total de cinquante-quatre minutes; comme mentionné, il s’agit d’un album principalement instrumental, aux sonorités vintage, mais à la production moderne. Seuls les morceaux « Down The Street » et « Asleep » sont chantés, mais il ne faut pas croire pour autant que c’est dû à l’absence d’un chanteur de qualité.

SoulenginE signe donc, avec Mind Colours, un album de très bonne tenue, même s’il n’est pas très original, qui se distingue principalement par des claviers de très haut vol, qui rappellent un peu du Emerson, Lake & Palmer. Je ne peux que vous conseiller d’y jeter une oreille, par exemple sur la page Bandcamp du groupe, qui vous permettra également de l’acquérir à vil prix.

Flattr this!

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :