Starcastle: Song of Times

Les groupes de prog ne vieillissent pas: ils engagent juste de meilleurs producteurs. C’est la réflexion que je me suis fait en écoutant Song of Times, le dernier album de Starcastle. Il s’agit d’un groupe américain, dont les débuts remontent au milieu des années 70 et qui a pondu quelques albums avant de complètement disparaître des radars pendant trente ans. Song of Times est, à vrai dire, leur premier album studio depuis 1978.

L’album distille un prog-rock symphonique ultra-classique et ultra-efficace, avec un double-whammy “Red Season” et “Babylon” en intro, pour ne citer que ces deux-là. Les musiciens sont irréprochables, la production solide et les compos bien accrocheuses; le seul reproche qu’on pourrait faire à cet album, c’est que ça ressemble beaucoup à Yes.

À vrai dire, je soupçonne qu’on pourrait scotcher le logo “Yes” sur l’album et le refiler à un fan, la seule chose qu’il y trouverait à dire, c’est que Jon Anderson a l’air un peu essouflé. Mais, comme Yes n’a rien produit de nouveau depuis 2001, c’est un très joli lot de consolation.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :