Superman: Red Son

Je dois avoir un don: l’hôtel où nous étions à Dublin était pile en face de la boutique Sub City Comics. Du coup, j’en ai profité pour acheter une histoire qui me faisait de l’œil depuis un petit moment: Superman: Red Son, de Mark Millar (scénario), Dave Johnson et Kilian Plunkett (dessins), Andrew Robinson et Walden Wong (encrage).

J’ai beau ne pas être un fan des histoires de superhéros et surtout n’avoir aucune affinité particulière pour Superman, l’idée de voir ce personnage emblématique des comics comme icône de l’Union soviétique avait largement de quoi titiller mon goût de l’uchronie (ainsi que mon fétichisme suspect pour tout ce qui porte une étoile rouge).

L’histoire, racontée par Superman lui-même, est un récit de la guerre tiède que se livrent une Union soviétique bientôt superpuissance globale, emmenée à la mort de Staline par le héros en personne, et des États-Unis qui sombrent de plus en plus profondément dans la crise, pendant que Lex Luthor tente d’abattre le héros.

Si l’ensemble est plaisant, avec une série de clins d’œils pas piqués des hannetons (notamment Lex Luthor qui se demande si lui et un Superman américain n’auraient pas été les meilleurs amis du monde), l’histoire bascule un peu trop rapidement dans le nawak, avec une évolution mondiale qui place le monde entier – sauf les USA et le Chili – sous la domination bienveillante de l’URSS de Superman. On assiste en 160 pages à une escalade qui frôle par moments le grotesque. Cela dit, le twist final est assez brillant.

Red Son est à mon avis un comics assez anecdotique, mais amusant et qui a l’avantage de ne pas demander une connaissance colossale du contexte originel de la série ni un investissement trop grand: 160 pages qui regroupent la totalité de l’histoire pour un prix modique. Un intéressant exercice d’uchronie dans l’univers des superhéros, à rapprocher de la nouvelle Übermensch sur un Superman qui aurait atterri en Bavière dans les années 1930, que j’avais lue il y a quelques années.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “Superman: Red Son”

%d blogueurs aiment cette page :