Swiss Fantasy Show 2016

Swiss Fantasy Show 2016
Et voici encore un week-end bien intense qui s’achève avec le Swiss Fantasy Show, édition 2016, au Foyer de Beausobre de Morges. Après le concert de 65daysofstatic de vendredi et, hier, une visite au Geneva Beer Festival, ça commence à faire beaucoup pour les vieux.

J’avais raté la deuxième édition (la première aussi, d’ailleurs) de ce salon suisse romand de la science-fiction et du fantastique, il y a deux ans, pour cause d’Orc’idée déplacée. Du coup, j’étais très intéressé par voir à quoi cela ressemblait. Et puis ma dame participait au concours de cosplay.

Au final, mon impression est plutôt mitigée. L’événement est très axé sur deux choses qui ne m’intéressent que peu: la présence de stars – John Noble, Corin Nemec, Anthony Daniels, Kerry Ingram, Stanislav Ianevski ou John Howe – et sur les goodies. Ah, et sur les gens déguisés, aussi. Plein.

Bon, on n’est venus que le dimanche, aussi. Mais comme j’ai failli m’ennuyer en un seul jour, je soupçonne que le deuxième aurait été de trop. Disons les choses ainsi: les animations qui m’intéressent n’étaient pas très nombreuses. Du coup, après avoir fait le tour des différentes salles d’exposition – quatre en tout – on a juste regardé Anthony “C3-PO” Daniels faire son show dans un français plutôt correct et attendu le début du concours de cosplay.

Pour une convention de science-fiction et de fantasy, je trouve qu’il manque pas mal de trucs: assez peu d’auteurs de bouquins, quasiment rien en BD – malgré le sous-titre de “Comic-Con” – et à peu près rien non plus en jeux de rôle; des jeux vidéos, un peu de jeu de plateau et c’est tout. De plus, l’organisation des stands manque parfois de logique.

En parlant d’organisation, celle du cosplay était aussi passablement foutraque. Il y avait du plutôt bon niveau, mais beaucoup de concurrents portaient des costumes “du commerce”, à peine retouchés, ce qui est un peu à l’inverse de l’esprit.

Mais bon, il ne faut pas trop en demander à une convention qui se fait à l’échelle d’une région de deux millions d’habitants, qui plus est un peu périphérique. Elle arrive quand même à attirer pas mal de monde et des invités prestigieux. J’ai bien aimé en plus le mélange de fandoms – beaucoup de Star Wars et de Harry Potter – et la présence de fans de France et de Suisse alémanique.

Impression mitigée, donc: il y a une dissonance entre son côté “petite conv’ locale”, avec son organisation un peu foutraque et les associations du cru, et la présence d’acteurs internationaux connus, ce qui lui donne une certaine stature. Il y a beaucoup de potentiel, notamment au niveau des rencontres des deux côtés de la frontière linguistique, mais qui mériterait d’être mieux exploité.

Il manque aussi un endroit un peu tranquille où se poser. Il y avait bien des tables pour manger, mais elles étaient en extérieur, – à couvert certes, mais fin octobre n’est pas la saison la plus sympa pour faire du pique-nique en plein air.

Est-ce que je reviendrai pour la prochaine édition, dans deux ans? Oui, sans doute. Mais là, je risque d’avoir des attentes un peu plus pointues. Pour le moment, c’est “sympa, mais peut mieux faire”.

Galerie de photos en cours de tri.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :