Syzygy: Realms of Eternity

Je vais finir par croire que le rock progressif est, pour beaucoup, une affaire de foi. Ce qui, personnellement, m’arrange assez peu, parce que je suis plus du genre qui doute. Dans le cas de Realms of Eternity, dernier album en date du groupe américain Syzygy, c’est une chronique dans Prog-Résiste qui m’a amené à commander, puis écouter cet album.

Dans un premier temps, j’ai été plutôt content de ma trouvaille: Realms of Eternity commence sur les chapeaux de roue avec “Darkfield” et “Vanitas”, deux titres qui fleurent bon l’Emerson Lake & Palmer de la grande époque, remis au goût du jour par la grâce d’une production moderne. C’est après que ça se gâte un peu.

Disons-le ainsi: le propos original n’est pas follement original. Même bien fait, ça reste une musique très fortement inspirée par quelque chose déjà fait avant. Certes, ELP, on a connu pire comme inspiration, mais, dans le cas de cet album, au bout d’un moment, en fait d’inspiration, on commence à sentir poindre l’essoufflement.

Exemple typique avec le morceau suivant, “Dreams”, qui part sur un thème musical typique du rock prog “à l’américaine” assez pompeux et qui, au long de ses dix minutes, passe par plusieurs phases musicales, du plus convenu au brillant. Rapporté à son ensemble, cela donne un album assez inégal, généralement convenu, mais réservant une foule de surprises, petites ou grandes. On reste clairement dans une construction qui fait (lourdement) référence aux années 1970, mais avec une interprétation contemporaine – un peu comme Black Bonzo.

Si on aime le genre de prog distillé par les grands maîtres que furent Emerson, Lake et Palmer au sommet de leur art – et qu’on n’est pas le genre de fan à hurler à l’hérésie à l’écoute de morceaux visiblement inspirés par eux –, Syzygy propose ici un album de très bonne facture. Par contre, l’auditeur qui cherche une approche originale risque d’être déçu.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :