T: Psychoanorexia

Comme quoi tout arrive: Psychoanorexia de T est un album de rock progressif qui m’impressionne et m’enthousiasme. “T” comme Thomas Thielen, multi-instrumentiste allemand (la seule chose qui n’a pas réalisé, c’est la pochette), qui nous livre ici son quatrième album.

Psychoanorexia est une sorte de panorama de quarante ans de rock progressif, du Genesis de Peter Gabriel à Porcupine Tree, en passant par le néo-prog de Marillion (la voix ressemble beaucoup à celle de Steve Hogarth) ou de IQ et d’autres inspirations. La tonalité générale de l’album est plus proche du néo-prog.

Ne lisez pas dans ce descriptif l’impression que Psychoanorexia est une sorte de gloubiboulga grumeleux: au contraire, les quatre morceaux de l’album s’enquillent comme à la parade et s’écoutent d’une traite. Et si l’on a parfois l’impression que l’auteur sombre dans le rétro-progressif, ce n’est heureusement qu’un impression passagère.

J’ai l’impression que Thomas Thielen s’est amusé à picorer dans de multiples influences; je pourrais métaphorer en disant qu’il utilise les fils de plein de bobines différentes pour élaborer une tapisserie musicale unique: on ne distingue les éléments constitutifs qu’en y prêtant attention, mais dans son ensemble, c’est très cohérent.

Quatre morceaux, donc, mais soixante-sept minutes au total, qui commencent par le calme et mélancolique “The Aftermath of Silence”; “Kryptonite Monologue” accélère le rythme avec des passages très modernes, “The Irrelevant Lovesong” forme un intermède à la Riverside avant “Psychoanorexia”, le très complexe final dont l’introduction rappelle un peu “Comm” de The Tangent (surtout au niveau des paroles, mais en mieux).

Le seul vrai gros défaut de Psychoanorexia est qu’il est très difficile à trouver, surtout si on cherche une version numérique seule. L’album n’est à ma connaissance disponible qu’en CD, notamment sur le site de la maison de disque. Pour se faire une idée, il existe heureusement un trailer, même si c’est dure de résumer un aussi excellent album en cinq minutes.

Psychoanorexia est une perle rare que je recommande chaudement aux amateurs de rock progressif contemporain.

http://www.youtube.com/watch?v=b9H7-2IJQEE

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :