TCP: Fantastic Dreamer

Il semblerait que, dans le pseudo-courant que je nomme “rétro-progressif”, la tendance actuelle semble osciller entre Genesis Van Der Graaf Generator – ce qui, en terme de rock progressif “dinosaurien”, est un peu le grand écart. Témoin ce Fantastic Dreamer, du trio américain Temporal Chaos Project – ou TCP pour les intimes.

Pour ceux qui nous rejoignent à l’instant, entre la remise des médailles du tweet le plus haineux et le départ de la course de lévriers en sac, je rappelle que ce que j’appelle rétro-progressif est une tendance à reprendre les sonorités des grands noms du rock progressif de l’Âge d’Or, plus ou moins modernisées, pour des albums “à la manière de”. Dans le cas présent, donc, on a une musique qui rappelle donc le Genesis de Peter Gabriel et des accents plus acrobatiques à la Van Der Graaf Generator.

On a connu moins original dans le mélange et, très franchement, même si ce genre d’albums à le plus souvent tendance à m’agacer, je dois quand même avouer que Fantastic Dreamer tient la route. Bon, après, le fait que j’ai une tendance particulière pour les acrobaties musicales des fous furieux de VDGG y est certainement pour quelque chose.

Après, c’est clair que ce n’est pas l’équivalent d’un To Shatter All Accord, pour donner un nom récent au hasard. Néanmoins, les musiciens savent de quoi ils parlent et leurs compositions sont le plus souvent bien foutues, avec une mention spéciale pour “Devotee” ou “Releasing” (au chant très graafien pour le coup).

Si on supporte le rétro-progressif et qu’on aime les mélanges bizarres et surannés, Fantastic Dreamer est un bon album, très bon même. Il lui manque un brin de folie et d’originalité – au-delà des simples limites du genre – pour en faire un album d’exception.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :