Teeth of the Sea: MASTER

Soudainement, out of fucking nowehereTeeth of the Sea et son troisième album, MASTER. Quatuor londonien plutôt catégorisé dans le post-rock, il livre ici un opus à mi-chemin entre le post et l’électro, un croisement sauvage entre les mélodies les plus planantes de God Is An Astronaut et les parties les plus percutantes d’un Pendulum.

C’est au travers d’une chronique de Progarchives que j’ai découvert cet album, mais je dois dire que la description qui en était fait ne correspond pas vraiment avec ce que j’ai entendu. Ça m’arrive tout le temps, ce genre de blague, mais si parfois c’est un moubourrage qui aboutit à des déceptions brutales (voire des crises de rage), ici la surprise est plutôt bonne: MASTER, c’est de l’électro qui a des dents. Qui mordent.

Après, c’est clair qu’il faut supporter le genre. Entre mes escapades du côté du dubstep avec Aucan ou du drum and bass de Pendulum, sans même parler de mon vieux fond de Tangerine Dream, voire de Jean-Michel Jarre (à l’époque où c’était d’avant-garde), ça ne me fait pas trop peur. Et puis Teeth of the Sea y met les formes, avec une musique qui ne se contente pas d’asséner du tchic-boum à la manière d’un bombardement stratégique US, mais qui ménage des ambiances.

Au long de ces neuf morceaux (un chouïa plus de cinquante minutes au total), on y trouve un peu tout pour créer une ambiance futuriste ou cyberpunk, à commencer par un “Reaper” épique, mais également des parties plus calmes et planantes, comme “The Servant” ou “Siren Spectre” ou le tribal “All Human Is Error”. Oui, même les titres sont cyberpunk.

Je ne vais pas mentir: je ne suis pas fan de tout. Même si je ne suis pas complètement en territoire inconnu, avec MASTER, je suis assez loin de ma zone de confort et ce n’est pas toujours très agréable. Mais je recommande tout de même l’album aux amateurs de sonorités électroniques exotiques et aux explorateurs d’univers numériques.

L’album est disponible à l’écoute et au téléchargement sur Bandcamp, mais vous pouvez aussi jeter une oreille et un œil sur cette vidéo live de l’excellent “Reaper”:

http://www.youtube.com/watch?v=J0lenB0V1oc

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :