Tesseract « Altered State » mon album de l’année 2013

Cet article est le numéro 8 d'une série de 10 intitulée Albums de l'année

Je ne sais pas pour vous, mais, musicalement, mon année 2013 a été très prog et cela s’en ressent dans mon classement des albums sortis cette année, au sommet duquel je place Altered State, de TesseracT. Suivent de très près The Mountain, de Haken et Coal, de Leprous.

Si certains de mes petits camarades blogueurs n’ont pas été très impressionnés par cette année, je suis pour ma part plus enthousiaste. Outre les trois précités, il y a eu de grands moments, notamment en rock progressif, avec Fright Pig, The Healing Road, Moon Safari (deux fois), Sound of Contact, Vienna Circle, Hidria Spacefolk, Steven Wilson, iamthemorning, T, DeeExpus, Verbal Delirium ou [bleu].

L’année a aussi été l’occasion de découvrir ou de confirmer une palanquée de groupes de post-rock, que ce soit en atmosphérique avec 65daysofstatic, Tides From Nebula, Autumn Moonlight, Australasia, ou en plus brutal, comme Cult of Luna, Monkey3, Deep in Thought ou The Ocean. Et j’en ai encore au moins deux autres en attente de chronique.

Côté métal plus ou moins progressif, je retiendrais plus particulièrement les albums de Ayreon, Ticket to the Moon, Obsidian Kingdom, Sylvium, Deventter, Sirenia, Bader Nana, Haelo, Minutian et David Maxim Micic – ce qui, au passage révèle une impressionnante internationalisation du genre (Suisse, Espagne, Serbie, Liban, Argentine, Grèce…).

Sinon, on a eu droit à d’excellentes prestations live de Nightwish, Anathema et de Devin Townsend, plus quelques déceptions de la part de Dream Theater et de Fates Warning. Donc, l’un dans l’autre, je reste sur une impression très positive. Que 2014 soit au moins à la hauteur et ça suffira à mon bonheur.

Naviguer dans cette série

Breaking Orbit « The Time Traveller », mon album de l’année 2012« The Quantum Enigma » de Epica, mon album de l’année 2014

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. J-Yves dit :

    Pareil que certains: année bof pour moi niveau prog (il faut quand même que j’écoute ce Haken). J’ai l’impression d’entendre un peu toujours la même chose… ça rejoint ce que tu disais dernièrement au sujet du retro-progressif, à part que de mon côté je le perçois dans un sens plus général. Il n’y a que dans le metal (« plus ou moins ») prog que j’y ai trouvé à peu près mon compte en 2013.
    Même Wilson, que j’adore, a tendance à me lasser ces derniers temps…
    Ceci dit restons positifs: au vu du nombre d’albums sortis, le prog est toujours vivant et en bonne santé. Et ça, pour une nouvelle, c’est une bonne nouvelle !

    Bonne année 2014 !
    J-Yves Articles récents…Bilan 2013 – DanyMy Profile

    • Alias dit :

      Le rétro-prog est un peu ma bête noire, ce d’autant plus que j’ai beau vouer cette tendance aux Gémonies, j’ai régulièrement des albums qui me tapent directement dans le reptilien (avec récemment The Psychedelic Ensemble, que je chroniquerai prochainement).

      Mais bon, prog et métal ont tendance à s’influencer parmi (depuis déjà un bon moment) et les trois exemples du trio de tête sont la preuve que les frontières de l’un et de l’autre sont floues et très perméables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :