The Ascent of Everest: From This Vantage

Un de ces jours, il faudrait que je me penche sur les raisons qui poussent les amateurs de rock progressif à également être intéressés par le post-rock. La raison de cette interrogation vient du fait que l’album From This Vantage de The Ascent of Everest m’a été recommandé par le dernier numéro du prozine belge Prog-résiste. Au reste, ce n’est pas le seul média prog à s’intéresser également à ce genre musical.

Originaire d’un lieu – Nashville, Tennessee – plus connu pour d’autres styles musicaux, The Ascent of Everest propose un post-rock en grande partie instrumental qui emprunte à plusieurs autres courants: world-music à la Peter Gabriel, musiques de film, ambiante atmosphérique à la Sigur Rós. Musique classique, même, avec la présence plus que soutenue (« Safely Caged in Bone ») de violons et violoncelle.

Même si leur musique n’est pas ultra-originale – le post-rock n’est en soi pas ultra-original – la démarche du groupe est impressionnante de maîtrise. Les univers sonores ethniques, classiques et rock se mélangent en un tout très harmonieux, même s’il est sans doute loin d’être facile à appréhender pour le néophyte. C’est de la musique pour mélomane barbu, ça madame! Comme quoi, ça tombe bien. Bref.

Si From This Vantage est un album qui vaut la peine d’être appréhendé dans son ensemble, comme une sorte de voyage chaotique dans un Orient basculant sans cesse du high-tech japonais aux rizières du Bengladesh, il y a quelques fortes individualités. Je retiens notamment l’intense « Return To Us », « Safely Caged in Bone » et « Every Fear ».

Je joins donc ma recommandation à celle de l’équipe de Prog-résiste (qui en a fait un de ses « indispensables » du trimestre): From This Vantage est un excellent album de post-rock, aussi original que faire se peut et, dans tous les cas, une belle invitation au voyage.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

1 réponse

  1. Cuchulain dit :

    Pas désagréable, c’est très… Planant ? voire détendant en fait. Faudra que je le choppe à l’occasion. Un bon cru en tout cas. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :