The Circle: Metamorphosis

C’est un petit album que ce Metamorphosis, de The Circle. Un EP, pour tout dire. Mais un EP avec des grandes ambitions, au service d’un concept en quatre parties qui allie death, black, doom et – allez, soyons fous! – prog-metal.

C’est par une chronique d’Angry Metal Guy (encore!) que j’ai découvert The Circle, un trio allemand, dont ce Metamorphosis est le premier album. Ils se considèrent comme du « Art Metal » et je peux comprendre, vu la sophistication de leur musique.

Metamorphosis compte quatre « chapitres » et autant de pistes. Trois d’entre elles font environ six minutes et la dernière huit minutes. Au total, comptez une petit demi-heure.

Entre « Art Metal » et « Sophistication », l’auditeur est en droit de craindre un côté un peu boursouflé. Surtout si on ajoute le syndrome du groupe de prog (au sens le plus large du terme) qui se lance dans un premier album à Concepts. Oui, avec une Majuscule.

Et je ne vous parle pas des noms de pistes en allemand.

Peut-être. Honnêtement, je peux comprendre qu’on soit quelque peu imperméable à la grandiloquence ambitieuse de The Circle. Il faut cependant leur reconnaître un truc: ce Metamorphosis est remarquablement maîtrisé.

Et, très franchement, pour un groupe qui part sur une base esthétique black-metal et qui y rajoute des éléments aussi disparate que du folk, du symphonique, des constructions prog, des chants clairs et growlés, The Circle s’en sort avec les honneurs.

Qui plus est, ce format court est plutôt bien adapté. Il évite que The Circle ne se perde dans des circonvolutions absconses ou ne dilue ses bonnes idées.

Alors oui, Metamorphosis est un album complexe – peut-être parfois juste pour le plaisir d’être complexe – mais il est aussi très bien fait, très impressionnant, très bien dosé dans ses passages calmes comme dans ses explosions d’énergie.

Si vous avez envie d’écouter un album de metal qui sorte des sentiers battus pour aller s’aventurer dans les forêts primales où résident peut-être les derniers monstres, je vous recommande d’aller consacrer au moins une écoute à Metamorphosis, sur Bandcamp ou ailleurs.

Bonus: la vidéo du deuxième chapitre « Verzweiflung »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

6 réflexions au sujet de “The Circle: Metamorphosis”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :