The Erkonauts: I Did Something Bad

Avec ce très réjouissant premier album intitulé I Did Something Bad, The Erkonauts, groupe genevois qui mélange métal, punk, et inspirations venues du rock progressif, peuvent dire – à l’instar de la Flander’s Company – qu’ils font le mal, mais qu’ils le font bien.

The Erkonauts, c’est un peu comme une nouvelle incarnation de Djizoes, puisqu’on y retrouve Ales Campanelli (qui sévit également avec Sybreed), Vinch Cerutti et le petit bonhomme-bâton qui sert de mascotte au groupe. On y trouve aussi cette volonté de faire un métal rentre-dedans, sans concession, certes brutal, mais bien plus subtil qu’il n’y paraît et bigrement jouissif.

Les neuf pistes de l’album commencent par un « The Great Ass Poopery » dont la délicatesse du titre reflète assez bien celle de la musique, un déferlement de notes emmené par une section rythmique en folie. Avec ses accents tooliens, « Tony 5 » qui lui fait suite, est plus calme, mais c’est un peu comme de dire que le débarquement en Normandie est plus calme que la bataille de Stalingrad.

Les morceaux de I Did Something Bad s’enquillent comme à la parade – une parade qui se déroulerait pendant un bombardement orbital. Emmenés par la basse hystérique de Campanelli (notamment sur « Nola »), ils tabassent plus ou moins forts suivant les moments, mais plutôt plus que moins.

Le groupe nous gratifie aussi de quelques bizarreries, comme une intro à la My Dying Bride (« Dominum Mundi ») ou le très barré « Hamster’s Ghost House » avec son break floydien en diable, sans parler du dernier morceau, « 9 Songs Are Better Than 8 », qui conclut en beau délire cet album déjà passablement déjanté.

Avec I Did Something Bad, The Erkonauts place la barre très haut – un poil plus haut que là où Djizoes l’avait placée – en domaine de métal genevois qui tabasse.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :