The Flower Kings: Banks of Eden

La confession de prog-head du jour: je n’aime pas trop The Flower Kings,  ce groupe suédois emblématique du courant que j’appelle rétro-progressif. Voilà, c’est dit. Maintenant, par curiosité, j’ai écouté Banks of Eden, leur nouvel album, et j’avoue être déçu en bien (traduit du Suisse, ça veut dire “agréablement surpris”).

Plus que le prog d’inspiration Genesis ou ELP, je soupçonne que c’est la proximité musicale d’avec Transatlantic, le supergroupe dont Roine Stolt – Flower King en chef, assumant un peu tous les instruments, sauf la batterie – est un des membres actifs, qui me le rend sympathique.

On sent également l’inspiration croisée dans le premier morceau de Banks of Eden, intitulé “Numbers”, et qui s’étale sur plus de 25 minutes somptueuses. D’ailleurs, c’est bien simple: des cinq morceaux de l’album, aucun ne fait moins de six minutes. Si vous voulez du court, il faut aller le chercher dans le CD bonus du digipack, qui contient quatre morceaux entre quatre et six minutes.

The Flower Kings, c’est un peu la foire à la mélodie de folie, surtout avec des claviers aux sonorités d’époque: des morceaux comme “For the Love of Gold” ou “For Those About to Drown” en regorgent littéralement. Les amateurs vont se régaler. Sur le CD bonus, au demeurant assez anecdotique, je signalerai la petite perle ultra-positive (qui a dit “pop”?) “Going Up”.

Air connu: je n’aime pas trop The Flower Kings, mais… Mais, dans le cas présent, ce Banks of Eden s’avère très plaisant à l’écoute, pour qui daigne faire abstraction du manque d’originalité qui caractérise le rétro-progressif. On sent le métier.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

4 réflexions au sujet de “The Flower Kings: Banks of Eden”

  1. Perso j’ai lâché The Flower Kings car ils me donnaient l’impression de tourner en boucle, et de fournir beaucoup beaucoup trop… Peut-être j’écouterai ce Banks Of Eden. Cependant, les albums “Stardust we are” et “Flower Power” sont vraiment excellents et inspirés (malgré quelques déchets ici et là, mais je les soupçonne de ne pas vouloir faire de “coupes”). Tu les connais ces deux disques ?

    Répondre
  2. 🙂 Par contre j’ai jamais écouté l’autre groupe de Roine Stolt, Kaipa. Ils étaient au Lorelei non ?

    Répondre
    • Oui, mais au NOTP, c’était du prog pur seventies; pas particulièrement mon truc non plus. Par contre, ils ont fait des albums plus récents assez différents, plus néo-prog.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :