Star Wars: The Force Awakens

The Force Awakens (Star Wars VII)

Double passage obligé du geek blogueur contemporain: je suis donc allé voir The Force Awakens, le nouvel opus de la saga Star Wars, et me voici donc à écrire un billet là-dessus. Histoire de rendre les choses un peu plus amusantes, je vais essayer de faire en sorte de ne rien à dévoiler de l’intrigue et des surprises d’icelles.

Sauf peut-être sur un point: en lieu et place de “Episode VII”, il aurait fallut l’appeler “Episode IVbis” ou “IV Reboot”, tant ce film reprend dans les grandes lignes la trame du premier film (dit “Episode IV”, ou A New Hope, pour les puristes).

The Force Awakens reprend donc énormément d’éléments du Star Wars originel, à un point où une personne qui ne serait pas prévenue pourrait croire qu’il s’agit d’un reboot et non d’une suite. Il est également long, avec plus de deux heures et demie dix au compteur.

Ceci posé, j’ai plutôt bien aimé. Il faut dire que le spectacle est au rendez-vous et que le temps passe somme toute très vite. Il y a aussi pas mal d’éléments qui ancrent l’histoire dans un contexte un peu plus réaliste – je pense à la scène qui montre Rey dans sa cabane misérable en plein désert.

Les deux personnages principaux de l’histoire, Rey et Finn, sont plutôt intéressants et complémentent plutôt bien les “anciens” de la trilogie originelle. Le seul bémol, c’est le méchant, Kylo Ren, qui fait beaucoup trop “ado goth” à mon goût.

En fait, il y a du bon et du moins bon dans ce film. Par exemple, le “nouvel Empire” semble avoir une hiérarchie plus claire entre les militaires et les sithoïdes; c’est assez amusant de voir Kylo Ren se faire remettre à sa place par un militaire. Par contre, ils n’ont toujours pas appris que, construire une méga-grosse-babase, c’est l’exposer à une attaque massive des rebelles.

Comme certains de mes collègues blogueurs, j’ai l’impression que J.J. Abrams, réalisateur de cet épisode, a quelque peu eu le cul entre deux chaises: l’héritage des trilogies précédentes, les desiderata de Disney et ses propres idées de fan de base ont souvent dû être en conflit; ça se sent sur certains choix.

Au final, The Force Awakens est un film plaisant, qui relance l’intérêt de la saga, mais qui n’est pas transcendant non plus. Du coup, j’attends le sieur Abrams au tournant pour la suite.

(Oui, je sais que, la semaine passée, j’avais annoncé des billets que jusqu’à mercredi, mais j’ai pensé que qu’une chronique de l’événement geek de 2015 était une bonne manière de terminer 2015.)

https://www.youtube.com/watch?v=sGbxmsDFVnE

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

7 commentaires sur “The Force Awakens (Star Wars VII)”

%d blogueurs aiment cette page :