The Gathering: Disclosure

The Gathering est un groupe que je suis depuis pas-ses-débuts-mais-presque (l’album Mandylion, pour être précis, qui reste encore mon préféré) et je dois avouer que j’ai un petit peu du mal avec ses évolutions récentes. Avec Disclosure, le dernier en date, j’ai l’impression de retrouver en partie le groupe que j’aimais bien.

En partie, seulement; d’une part, parce que le rock atmosphérique que le groupe distille sur cet album se rapproche plus de How To Measure a Planet que de Mandylion, et d’autre part parce que tout l’album n’est hélas pas de ce niveau.

Enfin, entendons-nous bien: ce n’est pas que l’album est mauvais ou quoi que ce soit de ce genre, mais disons plutôt qu’il alterne à peu près un tiers de trucs que j’aime beaucoup, un tiers de trucs que je trouve pas mal et un dernier tiers qui ne m’enthousiasme pas.

Exemples de choses que j’aime beaucoup: certains passages instrumentaux borderline post-rock, comme dans “Heroes for Ghost” (qui colle particulièrement bien avec la lecture de l’avant-dernier chapitre de Old Man’s War) ou “I Can See Four Miles” (les deux plus longs morceaux de l’album; coïcidence? Je ne le pense pas).

Des morceaux comme “Paper Waves” ou “Paralyzed” sont très corrects et, pour être très honnête, il faut quand même dire que le groupe est au taquet, à commencer par la chanteuse Silje Wergeland, dont c’est ici le deuxième album et dont la voix supporte plutôt bien la comparaison avec Anneke van Giersbergen.

Seulement voilà: ça fait quatre morceaux sur huit et, même si ce sont les plus longs de l’album, ça peine à combler l’équivalent musical de ma dent creuse (d’autant plus que, même sur les meilleurs, je n’aime pas tout). À mon goût, le reste se perd un peu trop dans l’exploration éthérée de nombril.

Si vous souhaitez vous faire une idée par vous-même, Disclosure est disponible à l’écoute sur Bandcamp et en vente en numérique pour un prix dérisoire (€7, avec le choix de formats lossless). Rien que pour cela, cet album est recommandable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 commentaires sur “The Gathering: Disclosure”

%d blogueurs aiment cette page :