The Tangent: Down and Out in Paris and London

Avec une régularité de métronome, voici le nouvel album de The Tangent. Comme son nom ne l’indique pas, Down and Out in Paris and London est un album studio, le cinquième de ce qui a longtemps été un projet anglo-suédois et qui, désormais, est 100% british. Ça ne se sent pas vraiment.

Au reste, il semble ne pas y avoir beaucoup de surprises dans ce nouvel album: à première écoute, The Tangent continue à faire du The Tangent. Je pressens pourtant quelque chose de plus subtil: après avoir joué avec les thèmes de trente ans de rock progressif, le groupe est devenu un style en lui-même.

Les thèmes de ce nouvel album semblent s’éloigner de l’auto-référence propre aux trois premiers et continuer la tendance autobiographique commencée par Andy Tillison dans le précédent, Not as Good as the Book. The Tangent a cessé d’être un groupe de méta-progressif – un groupe de prog qui parle de prog – pour devenir un groupe de prog “comme les autres” (mais très bien quand même).

Au reste, on a un peu l’impression d’entendre la suite de Not as Good as the Book: l’intro de “Where Are They Now?” ressemble plus à une transition qu’à une entrée en matière – un peu comme le début d’une face B, pour ceux qui se souviennent encore des disques vinyles entre deux crises d’Alzheimer.

Que dire de plus de la musique, sinon que plus ça change, plus c’est la même chose? Entendons-nous bien: même en restant sur ses fondamentaux, The Tangent est un groupe de haute tenue. Il y a de la pointure aussi bien à l’instrumentation qu’à la composition et même des morceaux plutôt faibles, comme “Perdu Dans Paris” et ses pathétiques tentatives pour “faire français”, regorgent de pépites musicales.

Reste qu’entre The Tangent et moi, il y a un passé qui, dans le cas présent, tient beaucoup du passif: un amour immodéré des trois premiers albums qui me font immanquablement voir Down and Out in Paris and London comme un “peut mieux faire”. À mon avis, cet album et le précédent sont des transitions: The Tangent est en train d’évoluer.

Vers quoi? C’est une bonne question, mais, pour le moment, ce n’est pas très important. Dans l’intervalle, les albums que Tillison & co. nous pondent sont de suffisamment bonne facture pour ne pas se plaindre de l’attente.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

3 commentaires sur “The Tangent: Down and Out in Paris and London”

%d blogueurs aiment cette page :