The Tangent: Going Off on One

Ce n’est pas trop mon genre de parler des albums décevants, à part s’il y avait une grosse attente dessus (voir le dernier Linkin Park). C’est hélas le cas du Going Off On One de The Tangent.

The Tangent est un groupe que j’avais découvert récemment et qui fait du prog “à l’ancienne”, presque à un degré satirique: ils vont si loin dans le cliché qu’ils transcendent le genre. Leurs trois albums studio sont des gemmes dans le genre.

Il n’en est pas de même avec ce double “live”. Quelque part, le “live” est un exercice de style où on attend que le groupe se surpasse; dans le cas présent, pour la transcendance, vous repasserez! Mou du genou, avec un public en grande partie absent et/ou neurasthénique et une production au jus de guimauve light, c’est à peu près tout ce qu’un “live” ne devrait pas être!

Il y a quelques bons moments, mais on sent que c’est plus un hasard que le reflet d’une volonté délibérée. Je suppose qu’il y a des groupes qui sont plus à l’aise en studio que sur scène; The Tangent semble faire partie de cette catégorie. Si je l’avais su plus tôt, j’aurais pu faire l’économie d’un CD.

Bah, je n’ai qu’à dire que c’est une forme de mécénat…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :