« The Well-Played Game », de Bernard De Koven

« The Well-Played Game », de Bernard De Koven

Pourquoi joue-t-on? Que recherche-t-on dans le jeu? Pourquoi une partie est dite « bien jouée »? Telles sont certaines des questions que s’est posé Bernard De Koven dans son ouvrage The Well-Played Game.

The Well-Played Game est considéré comme un classique de la « ludologie », l’étude des jeux. Paru en 1978, il fait encore aujourd’hui figure de référence. Je n’en aurais rien su si je n’avais pas retrouvé le livre au format électronique au fond d’un dossier récupéré au hasard d’un Humble Bundle.

Classique, parce qu’il pose, depuis quarante ans, les bases de notions telles que la communauté de jeu et des mécanismes qui font qu’on prend plaisir à jouer – et pourquoi des fois ça ne fonctionne pas. De façon générale, Bernard De Koven (qui est décédé en 2018) explique – ou, du moins, tente de – pourquoi nous jouons.

The Well-Played Game décortique tout un tas de notions qui nous semblent peut-être évidentes – comme ce qu’est un jeu, comment fonctionne les indices, la triche, les zones de sécurité, les temps morts, etc. Et, surtout, il pose la distinction entre le jeu (game) et la partie (play).

Il le fait surtout de manière très lisible. Ce n’est pas un bouquin savant débordant de jargon et de théories absconses; déjà, il est plutôt court (176 pages) et, en prime, il est écrit dans un anglais très accessible, plus comme une conversation que comme un ouvrage savant.

S’il n’aborde pas le jeu de rôle (ni même les jeux vidéos, même si l’auteur les mentionne dans une seconde préface, écrite plus récemment), il y a dans The Well-Played Game une foule de notions qui peuvent aisément s’y appliquer.

Par exemple la distinction entre le jeu (les règles telles qu’elles sont écrites) et la partie (comment ça se passe dans la réalité, avec des vrais joueurs) est primordiale. Primordiale aussi, la notion de communauté de jeu et celle du « well-played game », le jeu bien joué qui représente le plaisir de jouer qui incite à continuer.

Si la conception et l’écriture de jeux – de rôle, mais pas seulement – The Well-Played Game est un ouvrage à lire. Il ne révolutionnera peut-être pas votre vision du jeu en général, mais il peut vous aider à mettre des noms sur des concepts universels et à mieux les formaliser.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :