« Ti-Puss », d’Ella Maillart

Les histoires de chat finissent mal, en général. Autant vous prévenir tout de suite : Ti-Puss, d’Ella Maillart, n’y fait pas exception. C’est une belle histoire de chat, mais qui se conclut sur une note douloureuse.

Ti-Puss n’est pas seulement l’histoire d’un chat, l’éponyme Ti-Puss Minou Wildhusband, c’est aussi l’histoire d’une Ella Maillart en Inde, dans les années 1940, à la recherche d’une certaine forme de bonheur auprès de sages hindous, et qui trouve auprès de cette petite bestiole sinon des réponses, tout au moins un écho à ses questions.

Une fois de plus, voyage et dépaysement sont au rendez-vous. Ella Maillart traverse l’Inde du nord au sud et d’est en ouest, accompagnée de Ti-Puss dans des wagons de troisième classe, dans des cars bondés ou simplement à pied à travers des paysages très divers.

Le livre est surtout une histoire de collisions : entre l’Orient et l’Occident, entre les multiples peuples (humains ou félins), castes et religions du sous-continent, entre le monde des chats et celui des hommes, ainsi qu’entre la matériel et le spirituel. Parfois ces collisions donnent naissance à des ponts ; parfois – souvent – ça se passe moins bien.

L’histoire ne dit pas vraiment si Ella Maillart a trouvé la sérénité qu’elle cherchait avant de rentrer précipitamment en Suisse. Comme souvent, le voyage était sans doute plus important que la destination, mais le moins qu’on puisse dire, c’est que les deux années passées avec Ti-Puss l’ont marquée – sinon, elle n’en aurait pas fait un livre et certainement pas ce livre.

Ti-Puss est un livre qui parlera probablement plus à ceux qui ont eu et aimé des chats. En ce sens, c’est à la fois un ravissement et un crève-cœur : la grâce féline est universelle, mais la fragilité de la vie et des relations l’est également, peut-être plus en Inde, surtout quand on est un chat (ou un tigre).

Et si un ronronnement peut amener à la plénitude, moi je suis plutôt pour.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :