Devoir de mémoire: Bouillie de pulp

Dans le cas présent, le terme “bouillie” se réfère surtout à l’état de mon cerveau après une quasi-nuit blanche due à une toux tenace. Toux qui a d’ailleurs failli mettre à mal la partie d’hier soir de ma campagne “Devoir de mémoire”.

J’avais décidé de commencer immédiatement par mettre la pression aux personnages: leur bateau sabordé par de vils saboteurs, qui leur ont également barboté les artefacts (plus l’assurance qui ne veut pas payer), suivi par une belle tentative d’assassinat dans la plus pure tradition mafieuse (antigrav rempli de gens armés); le Rowaan a pu faire son Rowaan (sauter sur le pare-brise du véhicule, piquer l’arme d’un des tireurs, flinguer le pilote avec et sauter de l’antigrav en vol pour finir dans la piscine de l’hôtel).

À la suite des différentes discussions précédentes, j’ai essayé de ne donner aux personnages que le minimum syndical d’information, quitte à expliquer des choses à posteriori. Ça n’a pas forcément bien fonctionné; on essaye, mais c’est souvent difficile de se défaire des automatismes rôlistiques.

À la fin de la partie, on a pu un peu débriefer. Il apparaît de plus en plus clair que je dois revoir l’intro et l’accroche de cette campagne: ajouter des susucres plus concrets que l’amour de l’archéologie et la recherche de la vérité. Pour faire pulp, il manque également à cette campagne un Grand Méchant(tm) que les personnages apprennent à connaître et à détester dès le départ; j’ai là encore quelques idées – trop tard pour être mise en place dans cette partie test, mais qui serviront à la rédaction.

Quelque part, c’est un peu dommage pour mes joueurs de devoir essuyer les plâtres, mais bon, on s’amuse bien – et c’est l’occasion de jouer plus souvent que deux fois par an. Et ça, personne ne s’en plaint.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Devoir de mémoire: Bouillie de pulp”

%d blogueurs aiment cette page :