Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)
« Tomorrow and Tomorrrow », de Tom Sweterlitsch

« Tomorrow and Tomorrrow », de Tom Sweterlitsch

États-Unis, avenir proche, mais pas déterminé – disons, milieu du siècle courant. John Dominic Baxton enquête sur des cold cases, des morts non élucidées, dans une ville qui n’existe plus. En effet, le point de départ du roman Tomorrow and Tomorrow, de Tom Sweterlitsch, c’est la destruction nucléaire de Pittsburgh, dix ans auparavant.

Mais, comme on est dans un avenir pas si éloigné, l’auteur part du principe que le gouvernement américain a pris la décision de récupérer toutes les données numériques sur la ville, notamment tous les enregistrements vidéos, et de les utiliser pour recréer la ville en réalité virtuelle, l’Archive.

Le protagoniste de Tomorrow and Tomorrow est donc un enquêteur privé, qui tombe par hasard sur un cadavre dans un parc, dans l’Archive. De fil en aiguille, il va découvrir que quelqu’un efface des éléments de l’Archive. Et, comme rien n’est simple, il doit littéralement faire face à ses propres démons, car sa femme et leur enfant à naître ont tous les deux été tués dans la destruction de la ville.

Tomorrow and Tomorrow est un bouquin impressionnant. Peut-être un des trucs les plus cyberpunks que je n’aie jamais lu. On a des implants cérébraux qui permettent d’accéder à la réalité virtuelle, au point de reconstruire des souvenirs qui n’ont jamais été enregistrés – comme l’odeur dans un café – en puisant des souvenirs du porteur.

Dans l’air du temps, c’est un avenir où la société de surveillance aboutit à la recréation de la cité détruite, jusqu’au moment précis de sa destruction. Oui, vous avez bien compris: Baxton peut (être va) assister en direct à la mort de son épouse. On comprend sans mal que c’est un individu hanté par un deuil qu’il ne peut pas faire, en plein syndrome de stress post-traumatique et qui ne tient que par la drogue.

Comment rester sain d’esprit dans cette société de surveillance part complètement en vrille, dans une descente aux enfers peuplée de sexe, de morts violentes? Et de publicité omniprésente, une publicité qui s’impose par la réalité augmentée et qui joue explicitement sur les codes du porno, surtout dans le domaine de la mode.

Ce qui donne une scène surréaliste où la présidente des USA inaugure la Fashion Week, en direct à la télévision, en supervisant personnellement l’exécution de condamnés à mort.

Dans ce contexte à la fois familier et complètement barré, on a une histoire qui est peut-être le point faible de Tomorrow and Tomorrow. L’enquête de Baxton sur ce cold case va le plonger, bien contre son gré, dans une histoire où se mêle religion, politique et argent – un classique dans l’Amérique du XXIe siècle.

Disons que je m’attendais à des trucs bien plus tordus. La combinaison des implants cérébraux, de la réalité virtuelle et de la pharmacopée invraisemblable que s’envoie Baxton aurait pu donner lieu à du brainfuck de concours, mais l’auteur est resté sur une enquête criminelle somme toute assez simple.

Cela dit, il faut souligner que Tomorrow and Tomorrow est le premier roman de Tom Sweterlitsch et, en tant que tel, il est franchement bluffant. Sans jouer sur les codes habituels du genre, il est à classer dans le cyberpunk (et un peu dans le post-apo, aussi) et je le recommande instamment à ceux qui apprécient le genre, ainsi qu’aux amateurs d’anticipation proche.

À noter que, si je l’ai lu en anglais, une version française est annoncée cette année au printemps 2021 chez Albin Michel, qui publie également l’autre série de l’auteur, Terminus (The Gone World en VO).

Un autre avis chez Gromovar, grâce à qui j’ai découvert ce livre.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “« Tomorrow and Tomorrrow », de Tom Sweterlitsch”

%d blogueurs aiment cette page :