Tout Flattr vit aux dépends de celui qui l’écoute

Enfin, dans le cas présent, « celui le lit » serait plus juste. J’avais donc installé un bouton Flattr sur le site, histoire de voir. Surprenamment, après trois mois, le bilan est positif: j’ai reçu la coquette somme de €6.93, à mettre en comparaison avec les €2 que je distribue par ce biais chaque mois, cela me fait un donc, pour le moment, un profit de €0.93. Fortune, gloire et débat d’idées!

Bon, il faut relativiser: le premier mois à lui tout seul m’a rapporté un chouïa plus de six piastres, suivi par un deuxième mois à deux centimes (pour un blog à deux balles, c’est pas cher payé); le mois dernier m’a amené nonante centimes (en fait, un euro moins les dix pour cents de Flattr). À première vue, ce n’est pas très régulier dans le nombre de clics (cinq en tout, répartis en trois, un et un), non plus que dans les montants reçus, puisqu’ils dépendent du montant que l’utilisateur engage chaque mois et du nombre de clics qu’il effectue.

Depuis, Flattr a changé sa politique de réciprocité en permettant aux nouveaux utilisateurs de recevoir des dons sans avoir à donner en retour; c’est à mon avis un peu dommage, mais très compréhensible, d’une part en laissant le libre choix aux utilisateurs de donner (c’est très Pirate Bay) et, d’autres part, pour attirer de nouveaux utilisateurs. Ils ont aussi lancé une idée ambitieuse: permettre de faire des dons à un utilisateur Twitter, même s’il n’a pas (encore) de compte Flattr; c’est assez malin.

Pour finir, une question à ceux (entre trois et cinq) qui ont eu la gentillesse de me faire un petit don – oui, même toi qui m’a donné deux centimes! J’avais préféré au début n’avoir qu’un seul bouton pour tout le site; est-ce que vous êtes OK avec ça ou préféreriez-vous un bouton par article, comme ça avait été discuté?

Naviguer dans cette série

Flattr: Bilan pour décembre 2016Flattr en mai 2011

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. François dit :

    Je dirais qu’un bouton par article augmente peut-être les chances d’être payé plusieurs fois par la même personne. Sinon, les visiteurs se diront plutôt qu’ils ont déjà donné (de manière globale). Peut-être cela t’apportera-t-il quelques centimes de plus 😉

    • Alias dit :

      Flattr ayant maintenant ajouté la possibilité de payer une personne (en plus d’un compte Twitter), je vais peut-être me laisser convaincre d’avoir un bouton général « Flattrer l’auteur » et un par article.

      (Et oui, dire « se laisser convaincre » sur la base d’un avis en plus du sien propre, c’est un peu la lose façon « forever alone ».)

    • chassegnouf dit :

      Un bouton par article, c’est ce que je préfère trouver chez les blogs que je visite. Je flattre beaucoup avec une petite somme mensuelle (2€ pour l’instant) et chacun de mes flattrages ne rapporte donc pas grand chose.

      Ca me frustre de voir par exemple le blog de Korben n’être flattrable qu’une fois par mois alors que je le lis plus souvent. Ou encore de ne pouvoir flattrer Paul Jorion sur son compte twitter qu’une seule fois alors que je lis son blog plus souvent encore.

      La stratégie d’un seul bouton pour un site ne devrait être adoptée à mes yeux que pour ceux qui ne propose qu’un seul contenu ou un seul bloc de contenus (par exemple un site de généalogie ou un site proposant un logiciel ou système comme Flattr – qui soit dit en passant n’encourage pas les flattreurs à utiliser son propre système de paiement alors qu’il y a un bouton existant pour ça… https://flattr.com/thing/187509/flattr-on-Flattr)

      • Alias dit :

        Merci à ceux qui ont laissé leur avis! Pour le coup, j’ai désormais mis un bouton par sujet et advienne qui puera!

        • chassegnouf dit :

          Entre temps, depuis mon précédent commentaire, j’en suis venu à penser que tous ne faisaient pas comme moi (flattrer plein de sujets plein de fois) mais préfèrent peut-être flattrer peu de fois et distribuer leur précieuse obole à un site dans son ensemble voire à une personne (et toute son oeuvre).

          Du coup, ces personnes peuvent être frustrées, l’idéal est donc de proposer tout le panel : un bouton par billet, un bouton pour le site et si on a plusieurs sites, le bouton perso qu’on trouve sur notre profil Flattr.

  1. 01/06/2011

    […] Tout Flattr vit aux dépends de celui qui l’écoute […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :