Trolls, Légendes, asthme et Qntal : Helvétix chez les Belges

Trolls et Légendes 2009

Le festival « Trolls et Légendes » de Mons est un impressionnant rassemblement de geeks d’un peu tous les horizons : du GNiste, du goth, de l’amateur de fées, du médiéviste, de l’auteur, du rôliste, avec quelques fétichistes dans le tas (certains mieux cachés que d’autres).

On y vend un peu, on y rencontre beaucoup, ça dédicace de partout, il y a de la bière et des concerts, il fait beau ; c’est chouette. Et avec un passe VIP (merci Olivier) c’est encore mieux !

J’aurais dû me méfier.

Ça fait juste la deuxième fois que je vais à une convention prometteuse et que je me tape la crise d’allergie majeure, avec quintes de toux et capacité pulmonaire réduite à celle d’un poisson rouge (ça fait bien raccord avec ma mémoire) hors de son bocal. Ce qui m’a même valu une visite aux urgences de l’hôpital local – oh, rien de tragique, mais c’était un peu le seul moyen pour moi d’avoir une ordonnance.

Ce qui m’a permis de voir le concert de Qntal. Certes, ce n’est pas le seul groupe qui passait, mais c’était le seul qui m’intéressait vraiment. Première constatation : en concert, ça pulse ! Beaucoup d’énergie dans les morceaux et un gros son – trop gros si on est trop près : ça vire vite à la bouillie sonore. Deuxième constatation : je ne connaissais que Translucida ; les autres albums semblent pas mal différents. J’ai acheté les cédés, je vous en reparlerai donc.

Le gros bémol, c’est que la chanteuse a une voix qui passe très bien en studio, mais qui est nettement moins à son aise sur scène. Pour être précis, les parties chantées varient passablement en registre et peuvent monter très haut ; quand on se rate sur ce genre de morceau de bravoure, ça s’entend. Dans le cas en question, ça s’entendait souvent.

À part ça, j’ai passé une grosse partie du salon à tenter de ne pas mourir sur le stand de 2-dés-sans-faces-à-moi-tout-seul, coincé entre les Carnets de l’Assemblée, le Grog et Dragon Rouge (qui partageait également ma chambre, le pauvre !), à discuter avec plein de gens sympas, à boire des bières tant que je n’étais pas sous médocs (la lose, je vous dis).

« Trolls et Légendes » est plus à salon qu’une convention ; c’est un endroit où il faut voir et être vu, plutôt que d’espérer faire des parties, mais il est très intéressant par son côté pluridisciplinaire – médiéval, goth, féérique, livres, bédés et musique. C’est typiquement le genre d’événement où on peut espérer toucher un public plus large que le rôliste lambda ; ce n’est pas sans défaut (i.e c’est bruyant), mais c’est une bonne expérience pour sortir du trip « ghetto à côté des chiottes ».

Mention spéciale à l’organisation : les orgas sont disponibles, gentils et prévenants pour les pauvres auteurs asthmatiques. De façon générale, les Belges sont des gens sympas ; mention spéciale à Igor, réceptionniste des l’hôpital Saint-Joseph, qui m’a ramené au salon après ma visite aux urgences ; je te dois une bière, l’ami !

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

7 réponses

  1. ikaar dit :

    Je confirme ta lente agonie ce jour -là, mais ce ft un plaisir de te voir.

    j’avais dit que je repasserai taper la discute de manière plus approfondie un peu plus tard dans le festival, je l’ai bien fait mais j’ai trouvé chaise vide et les mecs du gorg et de dragon rouge m’ont confirmé que tu avais été « évacué ».

    Pas grave, ce sera pour une prochaine fois. Soigne toi bien dans ta chère Helvétie, t’es pas encore habitué au grand Nord ;-).

    -Ikaar, heureux de ses dédicaces tout de même.

  2. Fred dit :

    « quand on se rate sur ce genre de morceau de bravoure, ça s’entend. Dans le cas en question, ça s’entendait souvent. »
    Je confirme, tu dois être sourd.

    • Alias dit :

      Fred :

      “quand on se rate sur ce genre de morceau de bravoure, ça s’entend. Dans le cas en question, ça s’entendait souvent.”
      Je confirme, tu dois être sourd.

      Tu as mal orthographié « d’un avis différent du mien », mais ce n’est pas grave, ça peut arriver à tout le monde.

      • Fred dit :

        Faut pas pousser bobonne. J’ai dû voir et entendre ce groupe (ainsi qu’Estampie) une petite dizaine de fois lors de concerts emballants ou pas mais je n’avais jamais entendu ou lu une telle remarque. Au contraire, tout le monde s’accorde à reconnaître la parfaite maîtrise vocale de Sigrid Hausen.

        Si une place se libère dans le jury de la Nouvelle Star, n’oublie pas de postuler, tu sembles avoir toutes les qualités requises ^^

        • Alias dit :

          Bah, on peut continuer à gloser sur un ressenti, mais dans le cas présent, si c’est « tout le monde », il faudra amender à « tout le monde, sauf moi ». Je persiste à dire que j’ai entendu des choses pendant ce concert qui ne témoignaient pas d’une « maîtrise parfaite ».

          Maintenant, ce n’est pas non plus ce que j’attendais. Si je ne voulais que de la maîtrise parfaite, je n’irais pas voir des concerts.

          • Fred dit :

            Remplaçons « tout le monde » par « la grosse majorité ». Ce qui est intriguant dans ton compte-rendu du concert c’est qu’il est essentiellement négatif:
            -ça pulse mais c’est la bouillie sonore
            -la chanteuse se vautre régulièrement
            Pour le positif ? Rien dans ta bafouille.
            Ce n’est pas du tout la perception que j’ai eue ni de la soirée et je ne crois pas être le seul…

            • Alias dit :

              @Fred
              Plutôt qu’intriguant, je dirais que c’est une maladresse d’écriture de ma part. Je m’étends un peu trop sur les points négatifs qui m’ont marqués, mais j’ai quand même assisté malgré tout à un bon concert.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :