Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

Umphrey’s McGee: Hall of Fame Class of 2011

La découverte musicale de la semaine (dernière, pour être précis) est à porter au crédit de Ben Felten qui, sur Google+, a posté la vidéo d’un concert du groupe américain Umphrey’s McGee. J’en avais entendu parler, mais je n’avais jamais entendu un morceau de ce groupe; les dix-huit minutes de “Ocean Billy”, enregistré à Red Rocks, m’ont convaincu.

Umphrey’s McGee se définit comme un groupe qui fait de “l’improg” – du rock progressif en improvisation (pas totalement, mais en grande partie) – qui se caractérise surtout par un impressionnante carrière scénique où l’improvisation et la variété règnent. Leurs concerts sont tous différents et, d’ailleurs, le groupe en propose une quantité invraisemblable au téléchargement sur leur site.

Au reste, j’ai acheté (pour commencer) leur dernier album studio, Death by Stereo, et leur double live Hall of Fame Class of 2011 et il n’y a aucun doute dans mon esprit que le second est largement plus impressionnant que le premier. Bon, il semble aussi que Death by Stereo est un bidule hybride, avec un dose de vieux morceaux retravaillés; j’aurais dû prendre Mantis, qui a la réputation d’être le plus prog.

Toujours est-il que Hall of Fame Class of 2011 propose onze morceaux pour un total de deux heures quarante-sept minutes. Oui, vous avez bien lu: presque trois heures; je ne sais pas comment ils ont fait pour arriver à tout faire tenir sur deux CD… Du coup, le groupe prend ses aises et n’hésite pas faire monter la sauce à petit feu jusqu’à des apothéoses instrumentales de toute beauté.

On pense un peu à certains instrumentaux de Joe Satriani, par moments, ou, plus globalement, aux arrangements kilométriques et ultra-denses de Transatlantic. Si les musiciens donnent l’impression d’être des brutes de niveau biblique, le groupe pêche quand même un peu dans les parties chantées, mais elles sont ultra-minoritaires.

L’autre aspect de Umphrey’s McGee qui est vraiment impressionnant, c’est qu’ils ont une boutique en ligne qui propose des albums non seulement au format physique, mais également en téléchargement dans plusieurs formats, dont des formats sans perte (FLAC, FLAC-HD et ALAC). Plus à peu près tous leurs concerts depuis 2005 (souvent mis en ligne dans les 48 heures qui suivent). À vue de nez, ça fait pas loin de 800 shows. Plus des vidéos.

OK, ils ne pratiquent pas des prix à la Bandcamp (genre USD 15 pour le Hall of Fame Class of 2011 en ALAC), mais ça reste très raisonnable et ça fait plaisir de voir un groupe qui a compris comment fonctionne Internet.

Tout ceci fait que, sur la foi de cet album, je recommande chaudement Umphrey’s McGee à tous ceux qui aiment le rock progressif et au-delà. Leur musique reste très accessible et ouvre pas mal de portes sur d’autres genres musicaux.

Bonus: “Ocean Billy” Live at Red Rocks. Si, après ça, vous ne vous jetez pas sur ce groupe, je ne peux plus rien pour vous.

http://www.youtube.com/watch?v=9B1vJpOn1so

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :