Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Up

Comme je parle souvent de rock prog, je tiens à préciser que cette rubrique sur Up concerne le nouveau film des studios Pixar et non un album de Peter Gabriel. Comme il est dans la rubrique cinéma, je suppose que la plupart d’entre vous l’ont compris, mais il y a parfois des étourdis. En plus, ça me permet de faire quelque chose de rare: un lien sur un site Disney.

Vous aurez remarqué que j’ai parlé de film et non de film d’animation. D’une part, parce que lorsque l’on parle de Pixar, c’est un pléonasme et, d’autre part, parce que Pixar ne fait pas des “films d’animation”, mais des films qui, accessoirement, se trouvent utiliser l’animation plutôt que des acteurs (autrement que pour les voix, s’entend). C’est leur grande force, mais parfois, ça cause quelques malentendus.

Un de ces malentendus est que c’est forcément un film pour enfants et drôle. Ce n’est pas inexact, mais c’est incomplet: Up, puisqu’on en parle, est un film qui n’est pas que pour les enfants et qui n’est pas toujours drôle. Le premier quart d’heure du film, qui raconte la vie du protagoniste, Carl et de sa femme se conclut par la mort de cette dernière; “drôle” n’est pas exactement le terme qui me vient à l’esprit. Elle est cependant nécessaire, car elle permet d’ancrer Carl dans l’histoire et de faciliter une certaine empathie entre le public et ce vieil homme bougon; le scénario aurait pu aussi la traiter par flashbacks et ellipses, mais je doute que c’eut été aussi efficace.

À part pour faire un jeu de mot facile (vous me connaissez, ce n’est pas mon genre), il est méchant de dire que le film décolle à partir du moment où la maison fait de même. Je ne spolie rien: c’est sur les affiches, dans le trailer, etc. Ce qui est sûr, c’est que le film change de rythme et que l’aventure commence. Extravagante, haute en couleur et empreinte d’une poésie rare, c’est le cœur du récit. C’est aussi très drôle: le ressort comique entre Carl et Russel, le pseudo-scout des faubourgs, fonctionne à merveille.

Dans l’absolu, on ne peut pas vraiment dire qu’Up révolutionne quoi que ce soit; de tous les films de Pixar que j’ai vu, c’est peut-être même le moins brillant par lui-même. Cela reste néanmoins un excellent film, bien meilleur que toute la production animée de Disney de ces dix dernières années. Même moyen, un film de Pixar reste quand même très bon. N’y allez par contre pas pour voir “un dessin animé”: Up est un film, un vrai.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Commentaire sur “Up”

%d blogueurs aiment cette page :