Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/5addc5133f10047669fa2f96c2a3b9cb/web/wp-includes/post-template.php on line 310

Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /home/clients/5addc5133f10047669fa2f96c2a3b9cb/web/wp-includes/post-template.php on line 310

Warnot: His Blood Is Yours

Si, ces derniers temps, je n’ai pas eu beaucoup de chance avec les recommandations de Progarchives, mes deux dernières acquisitions sur la foi de chroniques des “collègues” (ils reprennent parfois mes billets) de Progressive Area sont plus enthousiasmantes. Témoin His Blood Is Yours, de Warnot.

Premier album du projet du guitariste suédois Björn Eliasson, il propose un mélange assez spectaculaire de métal progressif et symphonique fort énergique, soutenu par une armada de chanteurs et chanteuses (pas moins de sept). Ça ressemble pas mal à une version beaucoup plus progressive de Symphony X, avec des accents rappelant des groupes comme Epica ou Within Temptation.

His Blood Is Yours a ceci de particulier que, pour un album de ce genre, il ne comporte que des morceaux courts: des douze pièces qui composent cet album, les deux plus longs dépassent à peine les cinq minutes et demi. Cela dit, ça ne gêne pas vraiment: les compositions sont suffisamment maîtrisées pour qu’on ne reste pas sur sa faim.

L’album ne présente que très peu de temps morts – tout au plus peut-on parler de passages un peu plus faibles – et une quantité assez impressionnants de temps qui tabassent. Par exemple, “Raptures of the Deep”, qui ouvre l’album, le fait avec brio et donne tout de suite le ton. Je recommande également “My Darkest Hour”, avec ses ambiances changeantes, “A Late Night Dance with Death”, très Epicien et les exceptionnels “The Patriot”, épique, et “I Am a Ghost” fort évocateur.

Cet album a cependant un défaut: une production qui, à mon avis, manque cruellement d’ambition – surtout pour quelque chose qui se veut du symphonique à grand spectacle. C’est vraiment dommage, parce que ça aplatit pas mal du relief que cet album pourrait avoir et ça en sabote presque le travail remarquable d’Eliasson.

Que ceci ne vous empêche néanmoins pas de donner une chance à Warnot, dont ce très bon premier album laisse présager de l’encore meilleur pour la suite. Ce d’autant plus que l’album est téléchargeable en MP3 sur le site de la maison de disque pour un prix défiant toute concurrence ($5.55).

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :