Warship Jolly Roger, tome 3

Warship Jolly Roger, tome 3

Après avoir réparé leur vaisseau, l’équipage du Warship Jolly Roger doit réparer son équipage – à commencer par leur pilote, sérieusement blessé lors de l’épisode précédent. Ce troisième tome a pour titre Revanche, mais c’est surtout un prélude à des catastrophes annoncées.

On a donc, d’un côté, une confédération interstellaire, dirigée par un président autocrate et haïssable au possible, de l’autre, des rebelles militaristes et partisans de l’attaque en force et, au milieu, le Jolly Roger et Munro, avec son équipage de psychopathes. Au passage, joli clin d’œil sur le nom complet du capitaine.

Cet épisode confirme ce que je pensais depuis le tome précédent: cette histoire va mal finir. Déjà, les actions des uns et des autres entraînent leur lot de dommages collatéraux et embarquent de nouveaux personnages dans la tourmente, qu’ils le veuillent ou non.

Les dernières cases laissent présager un quatrième tome probablement final et explosif. La seule chose qui reste à savoir, c’est si les rares personnages à peu près décents survivront à la confrontation finale. Personnellement, je ne parierais pas dessus.

Le scénario de Sylvain Runberg est bien sombre, presque jusqu’à la caricature. C’est la trajectoire dramatique de plusieurs personnes qui foncent, droit devant elles, vers la vengeance ou vers le pouvoir, sans se soucier de ce qui va se passer autour. Il est appuyé par le dessin Miki Montlló, lui aussi entre réalisme et caricature.

Je dois avouer que je ne suis pas 100% fan de ce genre d’histoire, mais Warship Jolly Roger se lit plutôt bien. Surtout si on va devant une histoire qui va se terminer rapidement, ça pourra faire une bonne série.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :