Logos Wattpad & Atramenta

Wattpad et Atramenta, écriture et lecture en ligne

Depuis quelques temps, je voyais passer pas mal de messages de mes collègues en écriture, que ce soit des blogueurs comme Greg ou Ploum ou des co-diasporistes sur Framasphère, qui discutaient de deux plateformes pour les auteurs et les lecteurs, avec un accent sur le libre: Wattpad et Atramenta.

Du coup, j’ai fini par craquer: je me suis donc inscrit sur Wattpad et également sur Atramenta et j’ai commencé à y publier certains des textes sur les deux plateformes. D’une part, parce que je ne résiste pas à l’occasion de tester des trucs nouveaux, d’autre part parce que je résiste encore moins à la tentation de poser ma prose partout. Ce qui vaut mieux que de poser son prose partout.

Wattpad est un site canadien, à l’origine, qui se revendique comme la plus grande communauté en ligne de lecteurs et d’auteurs, avec 75 millions de textes et 35 millions d’utilisateurs, ainsi qu’une application mobile. Il en existe depuis peu une version française, mais beaucoup de bouts du site sont encore en anglais.

Grosse communauté, donc, et interface plutôt moderne, mais avec pas mal de bugs (les pages de profil, sur Firefox, n’arrêtent pas de se rafraîchir sans raison valable), des outils communautaires limités et, surtout, des fonctionnalités peu pratiques pour les auteurs: édition par copier-coller ou téléchargement de fichier texte pur seulement, et chapitre par chapitre. On a connu plus facile.

Atramenta est très différent, dans son approche et sa philosophie, qui est très proche des milieux du “libre”. Créé par un Français domicilié en Finlande, il s’adresse à des auteurs et lecteurs francophones. Le site est moins impressionnant visuellement, avec une interface qui sent bon le début des années 2000, et il n’y a pas d’application mobile (à ma connaissance); j’imagine qu’on est loin des chiffres avancés par Wattpad, également.

Par contre, Atramenta permet de télécharger des fichiers aux formats Word ou Libre/OpenOffice et regorge d’outils très utiles pour les auteurs, à commencer par un assistant éditorial, qui fait une sorte d’audit orthographique et typographique du texte avant publication. Il permet aussi la séparation automatique d’un long texte en chapitres, par simple reconnaissance de style (titre de niveau 2 = nouveau chapitre).

Atramenta propose également les textes au téléchargement en plusieurs formats (PDF, EPUB, Kindle et OpenDoc), ainsi qu’un service de vente de livres électroniques. Mais il a aussi une communauté qui me paraît nettement plus active et qui n’hésite pas à faire des retours, tant sur la forme que sur le fond (le site permet de suggérer des corrections sur un texte, séparément des commentaires).

Si les deux plateformes permettent de publier sous licences Creative Commons, je dois avouer que je préfère assez largement les outils et la communauté d’Atramenta, malgré son interface un peu datée. Atramenta offre également un abonnement, qui ouvre quelques fonctionnalités supplémentaires, comme la possibilité de télécharger toutes les œuvres d’un auteur, ainsi que de recevoir des dons.

Hélas, aucune des plateformes ne permet d’utiliser Flattr ou tout autre système de micropaiement. À mon avis, avoir la possibilité de lier son compte avec des plateformes de financement – Flattr, ChangeTip ou Patreon/Tipeee – serait un très gros plus.

Si je préfère Atramenta pour ses fonctionnalités et sa communauté, je pense que Wattpad – qui accueille déjà Cory Doctorow, Neil Jomunsi et d’autres – est également à considérer pour les apprentis-auteurs dans mon genre, qui souhaitent publier leurs textes à moindre frais et toucher potentiellement un plus large public.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

16 commentaires sur “Wattpad et Atramenta, écriture et lecture en ligne”

%d blogueurs aiment cette page :