Wattpad, Scribay: le point sur mes lectures en ligne

Lectures Wattpad 2017

Il y a bien un an de cela, je faisais un article pour partager mes lectures – en cours ou terminées sur Wattpad. Un an, c’est long, surtout quand on a mon rythme de lecture. Du coup, voici un nouveau coup de projecteur sur les textes que j’ai découvert depuis, sur Wattpad (surtout) et aussi sur Scribay.

Je ne reviendrai pas sur les textes dont je vous ai déjà parlé ici dans des chroniques individuelles, comme One Minute ou Chevalier Larouille – ou Les Chants de Loss. Je compléterai par contre des notes sur des textes qui étaient alors en cours et qui sont terminés depuis – ou pas, à l’instar de Nemopolis, qui s’est arrêté en cours de route et qui a été retirée depuis.

Le premier tome des Chroniques de Valcène, de Fred H., est arrivé à conclusion sous le titre Les demoiselles perdues et Fred a repris son personnage pour une deuxième histoire, Le Convoi. On reste dans un style fantasy/steampunk, avec une improbable ville tentaculaire où le médiéval côtoie les merveilles de la révolution industrielle, dirigeables et autres gadgets. C’est plutôt plaisant, même si l’écriture semble un peu en panne, ces jours.

Pour rester dans le copinage, Prokrast a publié une courte enquête dans un SF futuristo-cyberpunk intitulée Le Collier de la Reine. On lui doit aussi une « narration dont vous êtes le héros », où les lecteurs peuvent voter sur l’évolution et située dans la France pré-révolutionnaire, intitulée Secret d’une rouée, centrée sur une demoiselle originaire de Lausanne qui n’a pas froid aux yeux – ni ailleurs. Elle en ce moment en pause.

Autre fiction historique, 1066 de JiceHel plonge le lecteur dans le nord de l’Europe du XIe siècle, alors que Guillaume de Normandie se prépare à aller dire deux mots au tout récent roi d’Angleterre au sujet d’un malentendu sur les règles de succession. Comme c’est un Normand, les mots en question risquent d’être un peu vifs. Si le texte est là encore en pause depuis un moment, ce qui existe est très bien écrit; on s’y croirait. Ça tient pas mal la comparaison avec Larouille, mais c’est encore en cours d’écriture.

Je viens de finir une longue nouvelle de voyage dans le temps très plaisante, Rendez-vous à la fin des temps, de Christophe Nolim. C’est bien écrit, avec un rythme qui tient la route et un twist final qui n’apparaît que dans les toutes dernières pages. Très bonne construction.

En fantasy, je recommande le premier tome du Maestre Imagier, La fille dans l’ombre, de Legendiere, qui tourne autour d’une jeune héroïne, esclave et détentrice d’un pouvoir interdit, qui se retrouve impliquée dans un voyage mystérieux. Le principal intérêt de cette histoire, encore en cours d’écriture, tient dans le caractère bien trempé (= de chiotte) de sa protagoniste et à la plume élégante de son autrice.

Autre texte de fantasy, plus ambiance steampunk et aussi en cours d’écriture, Daehra, signé Gabriel « Emaneth » Huguin, se déroule dans un monde étrange, L’Enclave, où plusieurs races non-humaines cohabitent avec les humains et dont l’action tourne autour des mésaventures d’un dirigeable et de ses passagers. Ça mériterait d’avancer plus vite et d’être un chouïa moins mystérieux, mais c’est bien maîtrisé.

Dans le même style – et également dans la rubrique « copinage » – Secrets d’acier est une histoire d’Aquilegia Nox, narration d’une partie de jeu de rôle dans les Royaumes d’acier, un univers fantasy/steampunk pour D&D. Ça sent peut-être un peu trop la partie de jeu de rôle, mais l’univers est intéressant et la narration sympathique.

Je peux difficilement mentionner cette catégorie sans parler de la Fédération des enchanteurs, univers créé par le duo Cloé et Tat’ qui se cachent derrière le pseudo Cestdoncvrai et qui mettent en scène des sorciers dans une Europe post-apo / magipunk, avec une grosse inspi Full Metal Alchimist. Lisez notamment Les Résistants, sans doute le texte le plus complet dans cet univers. Le duo a également réalisé pas mal de petites applications très pratiques – scripts ou extensions Firefox et Chrome – pour les utilisateurs de Wattpad.

Le cadavre sexy du monsieur tout nu sur la peau d’ours dans la bibliothèque est un titre qui fait lieu de profession de foi. Signé Susi-Petrouchka, ce joyeux pastiche de roman policier, terminé, a pour cadre un pensionnat de jeunes filles dans une ambiance début XXe siècle quelque peu délurée.

Je recommande également Aux abords de l’infini, de Sayadinah, un roman de space-opera transhumaniste centré sur la question de la mémoire, très ambitieux et pour le moment très intéressant. En cours d’écriture; mieux vaut se méfier, il y a des bouts en anglais au milieu.

Un petit mot sur le Projet Faille, de CerberusXt, dont j’avais parlé il y a un an: après l’avoir terminé, son auteur l’a retiré de Wattpad en vue d’un retravail et, peut-être, d’une édition prochaine. Dans l’intervalle, vous pouvez suivre sa fort cynique nouvelle de SF Le Cube et Le cours dont VOUS êtes le héros.

Sur Scribay, je ne suis pas beaucoup de textes encore – la faute à un format pas très pratique pour lire en feuilleton quand on est nomade – mais je recommande Vertikal, de Navezof. En soi, ce texte, en cours d’écriture, est truffé de défauts de forme (orthographe et grammaire un peu aléatoire, multitude de points de vue difficile à suivre) et est très inspiré par les mangas (héroïnes adolescentes, magie et robots de combat).

Mais sous ses défauts cosmétiques se cache un univers post-apo, un Paris crépusculaire envahi par des morts-vivants informatisés et très bien pensés et aux descriptions très dynamiques. Ça ressemble pas mal à un diamant brut, qui pourrait devenir quelque chose de très chouette avec un bon travail d’éditeur. En plus, le titre est inspiré de l’album de Cult of Luna.

Je suppose que j’en oublie pas mal, mais si vous cherchez quelque chose à lire pour ces prochaines semaines, ça pourra déjà vous donner quelques pistes. Wattpad (et Scribay), ce n’est pas seulement pour de la fanfic de boys band au talent douteux et des histoires de bogoss de la téci.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :