Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

“We Are All Weird”, de Seth Godin

Normal n’est plus la norme, la masse n’est plus si massive: tels sont les deux points saillants de We Are All Weird, court manifeste signé Seth Godin, qui observe notre société contemporaine (le livre est paru en 2011) sous l’angle du normal et du bizarre.

Sous-titré “The Myth of Mass and the End of Compliance” (le mythe de la masse et la fin de la conformité), il explique qu’au fur et à mesure que progressent les sociétés, le nombre de gens “anormaux” (au sens premier du terme: pas dans la norme) dépasse celui des gens normaux. Cette progression correspond avec une augmentation de la richesse: pour sortir de la norme, il faut en avoir les moyens.

De façon générale, j’ai trouvé le bouquin très intéressant par ses thèmes, mais un peu fouillis dans sa forme. Les courtes sections qui le composent semblent souvent assemblées à la hâte, un peu comme des minutes d’une discussion à bâtons rompus à peine mis  au propre. Beaucoup de ses sections se répondent, mais souvent à plusieurs pages de distance et pas dans le bon ordre.

Il a aussi le défaut du format: le côté “manifeste” le classe parfois à la limite du pamphlet et quelques de ses conclusions m’apparaissent parfois comme une forme de pensée positive. Ou alors c’est moi qui suis trop normal. L’avantage, c’est que c’est du concentré d’idées et d’intuitions en à peine cent pages: certains passages, notamment celui sur une école vue comme une machine à normaliser là où, au contraire, elle devrait encourager ce qui sort de l’ordinaire, tapent redoutablement juste.

Hormis la question de la forme, il y a aussi quelques points qui sont plus discutables ou, à tout le moins, vus sous un angle très américain et, du coup, un peu extra-terrestre pour qui a plus une sensibilité européenne. Tout ramener au marketing est un peu agaçant, à la longue (indice: non, je ne veux pas de pubs, même si elles sont soi-disant “adaptées à mes envies”).

Néanmoins, je recommande la lecture de We Are All Weird à tous ceux qui s’intéresse à la culture contemporaine et à des question sociétales aussi fondamentales que celle de la norme. La thèse est convaincante et mérite qu’on s’y intéresse, ne serait-ce que pour se confronter à ce que l’on considère soi-même comme étant “normal”. Nous sommes tous bizarres et c’est tant mieux.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :