Willowglass: Book of Hours

À lire mes critiques, vous allez finir par croire que je suis un gros blasé et/ou qu’il n’y a réellement rien de neuf sous le soleil. Aussi bon soit-il, je crains ce ne soit pas avec Book of Hours, deuxième album de Willowglass, que je change de registre.

Rock progressif instrumental qui rappelle tour à tour le Pendragon des débuts (The Jewel), certains albums de Mike Oldfield des années 1970 ou les premiers disques de Camel, la musique du multi-instrumentiste Andrew Marshall est légère, lumineuse et agréable. Tout pour plaire, sauf une certaine originalité.

Cependant, je soupçonne que le but n’est là encore pas de produire la prochaine révolution musicale ou, à tout le moins, du rock progressif. Il faut prendre Book of Hours comme il est: un album plaisant et bien réalisé qui devrait intéresser les amateurs du genre.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

5 commentaires sur “Willowglass: Book of Hours”

%d blogueurs aiment cette page :