« You Are Not So Smart », de David McRaney

Ça fait toujours bizarre de lire un bouquin qui, de base, vous traite d’abruti. Certes, You Are Not So Smart y met les formes, mais c’est quand même un peu l’idée derrière la petite cinquantaine de chapitres, qui traitent des différentes manières dont l’esprit humain fonctionne – et, surtout, ne fonctionne pas.

Autant dire que, si vous êtes des naïfs qui s’imaginent comme une machine pensante, rationnelle et objective, vous allez manger chaud ! Et même si vous pensez, à juste titre, que vous n’êtes en effet pas si malin que ça, vous allez vous apercevoir que vous n’êtes pas si malin de penser que vous n’êtes pas si malin : en vrai, c’est pire.

En s’appuyant sur les dernières recherches en matières de psychologie et d’autres sciences du comportement, le bouquin – qui est à l’origine, un blog – met en pièces un certain nombre d’idées reçues en ce qui concerne notre mémoire (défaillante et principalement reconstituée), nos choix conscients (qui ne le sont pas), nos opinions (variables) et nos croyances (sans commentaire). Son sous-titre est clair: “Why You Have Too Many Friends on Facebook, Why Your Memory Is Mostly Fiction, and 46 Other Ways You’re Deluding Yourself”.

S’il n’est pas dénué d’intérêt, j’ai quand même trouvé ce bouquin assez répétitif et, malgré un découpage en chapitres relativement brefs, pas toujours facile à lire : la masse des expériences décrites par l’auteur est souvent très dense. Disons que, dans le genre “bouquin de vulgarisation scientifique”, j’ai déjà lu plus facile d’accès (Bad Science, par exemple).

Le fait qu’il soit plutôt relativement long (320 pages) n’aide pas ; il m’a fallu un temps certain pour en venir à bout. En plus, je n’ai pas toujours été convaincu par ses exemples et ses conclusions, mais c’est peut-être parce que je ne suis pas si malin, moi non plus.

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. christophe dit :

    Intrigué, j’ai commencé à le lire et je ne trouve pas ça particulièrement illisible, peut-être parce que je n’en suis qu’au début…

    Dans le même ordre d’idée, les présentations de Dan Gilbert à Ted (http://www.ted.com/talks/dan_gilbert_asks_why_are_we_happy.html) expliquent certains des phénomènes. Il y a d’autres vidéos de lui qui en expliquent d’autres.
    J’ai trouvé ses présentations assez vivantes et digestes, tu devrais y jeter un oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :