"Your Favorite Band Cannot Save You", de Scotto Moore

“Your Favorite Band Cannot Save You”, de Scotto Moore

C’est un peu par hasard, via un article de MPC, que je suis tombé sur le groupe américain Beautiful Remorse et son nouvel album sans titre. Sans titre, certes, mais pas sans intérêt, au contraire: c’est probablement la meilleure musique que vous n’avez jamais écouté. Même si elle va probablement vous tuer.

Sauf que Beautiful Remorse n’est un vrai groupe que dans la novella de Scotto More, Your Favorite Band Cannot Save You. Et MPC est le blogueur musical qui va les découvrir, les rendre célèbre et les suivre. Jusqu’au bout. Et au-delà.

(Bon, en fait, il y a un vrai groupe qui s’appelle Beautiful Remorse, mais on s’en fout un peu.)

Recommandé par Gromovar, Your Favorite Band Cannot Save You est un texte que je mets personnellement au même niveau que The Armageddon Rag ou Rêves de Gloire (ou Perkeros) dans la catégorie “rock et fantastique”. Ça veut dire “perché en haut des enceintes, prêt à sauter dans la foule”.

Déjà, c’est une histoire qui parle du pouvoir de la musique en général et du rock en particulier. On y croise des musiciens habités par leur art et qui veulent changer le monde, concert par concert. Même si ça signifie que des gens vont mourir.

Ensuite, c’est un texte qui fait tellement écho à mes propres idées de fiction que ça fait presque mal. Quand je serai grand, je veux réécrire Progressions aussi bien que Scotto Moore a écrit Your Favorite Band Cannot Save You.

Quelque part, ça m’a aussi fait penser à FLCL avec son personnage féminin frappadingue, prêt à déclencher l’apocalypse pour arriver à ses fins. Et, en parlant de fin, la conclusion de l’histoire est magistrale. Je me bidonnais tout seul, téléphone à la main, dans la salle de gym.

Your Favorite Band Cannot Save You est disponible uniquement en livre électronique chez Tor. Si vous aimez le rock et l’imaginaire, vous DEVEZ le lire. D’urgence.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :