2017, année qui pète

Explosion

Je sais ce que vous vous dites: résolutions de nouvelle année, gnagnagna. Ouais, je sais, il y a de ça, mais c’est aussi l’occasion, d’une part de revenir sur l’année passée et de jeter un premier regard sur la nouvelle. Ce sera un peu du « le Alias, sa vie, son cul », mais je vais aussi parler de jeu de rôle.

Côté « suivi des bonnes résolutions de l’année passée« , il y a mes tentatives de remise en forme, avec fitness deux fois par semaine et perte de poids, dites aussi « résolution de ne pas mourir ». Bon, pour ce qui est du poids, ce n’est pas encore ça et il y a peu de chance que les prochaines semaines, avec leur multiplication d’anniversaires, puissent aider. Par contre, niveau fitness, j’arrive à peu près à tenir le rythme, c’est déjà ça.

J’avoue par contre que, pour ce qui est de l’open-source, j’ai quelque peu marqué le pas. Oh, je m’intéresse toujours à certains projets, comme LibreOffice, WordPress ou les solutions proposées par Framasoft, mais, par exemple, j’ai laissé tombé le client mail N1 pour des logiciels un peu moins exotiques. L’expérimental, c’est bien; les solutions qui fonctionnent comme je l’entends, c’est mieux.

Autre souci, mes tentatives de légèreté. Je soupçonne que c’est plus une question de flemme. Et, de toute façon, avec un déménagement en vue au début de cette année, j’espère bien que c’est un souci qui va se résoudre de lui-même. Parce que je me vois mal transbahuter notre masse de bouquins et de BD sans faire un tri draconien.

Quand je parle de déménagement, c’est un des gros événements de 2017 pour moi. Enfin, pour nous deux, ma dame et moi, plus les deux fauves. Oh, je ne vais pas très loin, genre cinq kilomètres dans la campagne, mais d’une part je quitte le quartier où je vivais depuis plus de quarante-cinq ans et, d’autre part, c’est pour aller habiter dans une villa. Ça va changer des choses, à commencer par la distance pour aller au boulot…

L’autre gros événement de 2017, ça va être la sortie de Freaks’ Squeele, le jeu d’aventures. Question écriture, ça représente un gros morceau et ça ne va certainement pas s’arrêter avec la publication du livre de base et de l’écran. Il y aura des scénarios à rédiger et une gamme à gérer. Ça va également avoir des répercussions sur mes plannings de convention; je vous en dirai plus quand je le saurai.

Je ne compte pas en rester là: je m’étais promis de reprendre le travail sur la prochaine mouture de Tigres Volants, a.k.a Erdorin:2300, dès la seconde moitié de cette année et j’entends bien m’y remettre. J’ai aussi envie d’écrire la suite des romans Erdorin et/ou de Progressions, mais je manque encore d’idées claires; je pense que je vais utiliser le NaNoWriMo pour me relancer.

Et puis il y a toujours le blog; pas de changement prévu de ce côté, avec une moyenne toujours autour de 5-6 articles par semaine. Je vous ferai prochainement un compte-rendu plus détaillé pour son activité en 2016.

Ceux qui me suivent ici ou sur Flickr, voire sur Facebook, ont pu constater que je suis toujours à fond dans la photo, surtout de concert. Je commence à suffisamment toucher ma bille pour me rendre compte que je suis encore loin d’être du niveau auquel j’aspire. Pas que j’aie fondamentalement envie de changer de carrière, mais c’est aussi devenu un aspect de ma vie professionnelle.

Et puisqu’on en parle, un autre gros morceau – aussi dans la première moitié de 2017, histoire de me faciliter la vie – c’est la grande Assemblée générale de l’organisation qui m’emploie et qui va avoir lieu à Windhoek, en Namibie, au mois de mai. J’étais déjà allé là-bas en repérage il y a un peu moins d’un an, mais cette fois-ci, ce sera pour de vrai. Entre l’évenement en lui-même et sa préparation, il y a du boulot en perspective.

Vous l’aurez compris, 2017 ne va pas être une année calme pour moi, surtout sa première moitié.

(Image via Pixabay sous licence Creative Commons Zéro CC0)

Alias

Stéphane “Alias” Gallay, graphiste de profession, quinqua rôliste, amateur de rock progressif, geek autoproclamé et résident genevois, donc grande gueule. On vous aura prévenu.

Vous aimerez aussi...

2 réponses

  1. Alopex dit :

    Salut, suite à un problème de faille spatio-temporelle cérébral, j’ai oublié de te souhaiter bon courage pour ton début d’année qui s’annonce chargé… moi il faut que je trouve le temps de lire Erdorin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

%d blogueurs aiment cette page :